Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une faute?

L'incident a coûté la vie à douze réfugiés.

L'enquête sur le drame a été ouverte par le Parquet de Palerme. Les survivants et les quinze accusés, de nationalité malienne, sénégalaise et ivoirienne, ont été interrogés jusque tard dans la nuit par les enquêteurs.

«L'enquête est encore au début, explique dans un entretien accordé à «La Repubblica» le procureur général de Palerme, Francesco Lo Voi. «Nous avons encore beaucoup à travailler pour reconstruire exactement comment se sont déroulées les choses», a-t-il souligné.

«Ce drame jette un nouvel éclairage sur ces phénomènes, poursuit-il. Jusqu'à présent, les migrants étaient les victimes des organisations de trafiquants, de contrebandiers sans scrupules qui les entassaient sur des embarcations inadaptées pour affronter la mer. L'affrontement religieux qui aurait fait ces victimes ouvre une brèche véritablement déroutante», a-t-il expliqué.

Le drame est survenu en Méditerranée dans le détroit de Sicile. Selon les témoignages fournis à la police par une dizaine de réfugiés nigérians et ghanéens qui se trouvaient à bord de l'embarcation, une dispute a éclaté et une quinzaine d'hommes s'en sont pris à un groupe de Ghanéens et de Nigérians, tous catholiques, avant de jeter douze d'entre eux à la mer.

(ats)

Tag(s) : #ANTI-BLANCS - anti Catho - discrim.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :