Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ou ça passe ou ça casse !

Tribune libre de Pierre-François Ghisoni*

De nouvelles violences policières à proximité du SénatHollande veut un passage en force ? Il voit le résultat : les Français dans la rue. Est-il encore capable de comprendre, dans son bunker élyséen, entouré de ses derniers porte-cotons ? Est-il encore lucide ? Vit-il encore pour voir les heures les plus sombres de son histoire ? Il fallait entendre le mélange de trouille et de mensonges du porte-paroles PS de service sur France-Info ce soir. Le lampiste faisait de l’huile. Car ou ça passe ou ça casse. Les Français sont dans la rue et les Bisounours ont laissé la place à la colère populaire. Frigide se dégèle, elle nomme enfin le vrai violenteur de la loi et de la démocratie, Boutin se mutine : c’est l’alliance des idéaux contre l’idéaliste du chaos !

Se dire président des Français et ne rien comprendre à ce peuple ! Ce peuple français qui gronde longtemps, qui est long à la vraie colère, mais qui sait se battre jusqu’au bout. La Marne, Verdun, la Résistance, ça ne vous dit rien, Hollande ? Des choses qu’on n’apprend pas dans les académies militaires, mais pas non plus dans votre technocratie mortifère. Jusqu’à quelle somme de bêtise faut-il descendre ? Jusqu’à quelle aberration politique ! Vous avez gagné le cocotier : vous n’êtes plus crédible, ni nationalement ni internationalement. S’il vous reste encore un point, un iota, un bit informatique d’honneur ou de lucidité – à choisir – dégagez, vous, votre équipe d’impuissants, et votre boîte à outils de pacotille !

Est-ce vraiment cela un président de la République française ?

« À la première goutte de sang versé vous aurez gagné devant l’Histoire votre surnom de président trou de balle. »

Le peuple français en a marre, comprenez-vous ? Marre des dealers dans les cages d’escalier, et il faut que les locataires tranquilles se révoltent parce que vos policiers sont ailleurs et vos juges sourds à la réalité. Le peuple français en a marre de vos impôts inutiles pendant qu’il se serre la ceinture, marre de votre soumission au pillage de nos richesses, marre d’être envahi par la pègre, marre d’être racketté sur les routes par vos radars, marre de vos lois en cascade qui ne masquent plus votre incompétence, marre de votre clientélisme, de vos subventions aux grands frères des caïds de banlieue, marre de votre haine de nos racines qui transpire dans tous vos discours, marre, marre et marre. Comprenez-vous ?

Alors, le peuple est dans la rue. Il ne vous veut plus, toutes générations confondues, le peuple des vivants, le peuple de l’honneur, le peuple qui refuse la mise en vente des ventres, la foire au fric du foutre, les enfants aux enchères, le viol de la filiation. Et si vous voulez donner vos CRS et autres, pour défendre votre pseudo-mariage « gay » dont les homosexuels lucides ne veulent pas, à la première goutte de sang versé vous aurez gagné devant l’Histoire votre surnom de président trou de balle.

Dégagez avant cela. Vous ne resterez que comme fromage à pâte molle. Ce n’est pas glorieux, mais c’est mieux que rien.

Alors, ou ça passe, ou ça casse ! Et dans le pire des cas, nous ferons sécession. Sécession de notre travail, de nos ressources, de notre professionnalisme, de nos comptes bancaires et de nos personnes.

De toute façon, Hollande, vous avez déjà perdu.


*Pierre-François Ghisoni (blog) est écrivain et éditeur.

 

Nouvelles de France

 

gaz5

Tag(s) : #PRINTEMPS FRANCAIS

Partager cet article

Repost 0