Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après les martyrs, les moines, les missionnaires voici le temps des familles

L'abbé Guillaume de Menthière, curé à la paroisse Saint Jean-Baptiste de La Salle - Chapelle Notre-Dame du Lys à Paris, écrit :

"Quand Jésus naît quelque part, on n’est jamais tranquille très longtemps. Impossible de s’attarder à faire risette sur le berceau du petit Jésus. Voilà qu’il faut déjà fuir. Faire passer le Fils de Dieu, incognito, en contrebande. La scène idyllique de Noël tourne au désastre jusqu’au mystère saintement épouvantable des fils de Rachel mis à mort par Hérode. « Le Verbe s’est fait chair et il a planté sa tente parmi nous », tente de nomade. Il ne s’est pas fait sur-homme, il s’est fait homme, tout simplement. Et voici que le Sauveur se sauve… prend la fuite en Égypte. Il est le nouveau Moïse sauvé des mains criminelles de Pharaon au pays d’Égypte.

Un enfant, une famille, un amour c’est toujours encombrant. Cela demande beaucoup de volonté, d’abnégation, de générosité. Dans une homélie prononcée à Nazareth Paul VI parlait de « l’austère et simple beauté de la famille ». Voyez comme une mère est soucieuse. Sa fille est sortie, elle ne dort plus, inquiète jusqu’à l’heure de son retour. Et vous voudriez dire à cette mère :

- Madame si vous n’aviez pas eu d’enfant vos nuits seraient tranquilles et sans souci…

- Quel raisonnement est-ce là ! vous répondrait la mère, je préfère mille fois mon tourment et mon amour plutôt qu’une nuit paisible qui n’aime personne.

Il est vrai que de nos jours la famille est une aventure périlleuse. Les pères de famille sont bien ces aventuriers des temps modernes dont parlait Péguy. Loin d’être l’institution bourgeoise qu’on a pu dénoncer en elle, la famille est plutôt aujourd’hui une petite association de réfractaires au modèle ambiant et le non-conformisme consiste désormais à la défendre plutôt qu’à l’attaquer. Jean-Paul II l’a souvent répété : après les martyrs, les moines, les missionnaires voici le temps des familles. Rien n’assurera mieux pour notre époque la crédibilité de l’évangile que l’existence de foyers chrétiens heureux, forts et tendres. C’est de cela dont notre vieille Europe ridée, avec sa démographie dévalante, source de tant de maux, a besoin. C’est cela qui convient : cet espace d’inclusion qu’est la famille, centre et cœur de la civilisation de l’amour."

Michel Janva

 

Poignard dans le dos de LMPT vers reduit 2 178300

Tag(s) : #FAMILLES & Médias

Partager cet article

Repost 0