Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué de Presse de Marion Le Pen-Maréchal, Député du Vaucluse

Un jeune père de famille, producteur de cerise du Vaucluse, a mis fin à ses jours hier après avoir été verbalisé lors d’un contrôle sanitaire. Marion Maréchal-Le Pen présente ses condoléances à sa famille et apporte son soutien à l’ensemble de la profession.

Soumis à la concurrence intenable de pays à faible coût de main d’œuvre, les arboriculteurs français doivent également faire face aux normes sanitaires les plus sévères, et donc les plus coûteuses, d’Europe. En 10 ans, 30 % des exploitations fruitières ont disparus tandis qu’un cinquième du verger français, soit 35 000 hectares, était arraché ou abandonné.

S’il est normal que les autorités françaises édictent des normes visant à protéger la santé de nos concitoyens, il est parfaitement scandaleux que notre pays importe de plus en plus de fruits de pays ne respectant pas ces normes.

Il est tout aussi scandaleux que des agriculteurs ruinés par la concurrence déloyale, encouragée par l’Union Européenne et la France, soient traités comme de vulgaires délinquants quand ils ne parviennent plus à respecter les normes édictés par ces mêmes autorités.

Ce geste désespéré n’est malheureusement pas une exception dans notre pays : chaque année, dans un silence consternant, près de 800 agriculteurs se suicident. Les mesures de prévention annoncées ces dernières années resteront sans effet si rien n’est fait dans le même temps pour assurer des prix rémunérateurs à nos producteurs. Assez de belles paroles, il faut agir et rendre leur dignité à ceux qui nous nourrissent !
Sophie Touvron : Communiqué de Presse de Marion Le Pen-Maréchal, Député du Vaucluse Un jeune père de famille, producteur de cerise du Vaucluse, a mis fin à ses jours hier après avoir été verbalisé lors d’un contrôle sanitaire. Marion Maréchal-Le Pen présente ses condoléances à sa famille et apporte son soutien à l’ensemble de la profession. Soumis à la concurrence intenable de pays à faible coût de main d’œuvre, les arboriculteurs français doivent également faire face aux normes sanitaires les plus sévères, et donc les plus coûteuses, d’Europe. En 10 ans, 30 % des exploitations fruitières ont disparus tandis qu’un cinquième du verger français, soit 35 000 hectares, était arraché ou abandonné. S’il est normal que les autorités françaises édictent des normes visant à protéger la santé de nos concitoyens, il est parfaitement scandaleux que notre pays importe de plus en plus de fruits de pays ne respectant pas ces normes. Il est tout aussi scandaleux que des agriculteurs ruinés par la concurrence déloyale, encouragée par l’Union Européenne et la France, soient traités comme de vulgaires délinquants quand ils ne parviennent plus à respecter les normes édictés par ces mêmes autorités. Ce geste désespéré n’est malheureusement pas une exception dans notre pays : chaque année, dans un silence consternant, près de 800 agriculteurs se suicident. Les mesures de prévention annoncées ces dernières années resteront sans effet si rien n’est fait dans le même temps pour assurer des prix rémunérateurs à nos producteurs. Assez de belles paroles, il faut agir et rendre leur dignité à ceux qui nous nourrissent !
Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :