Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Exclusif] Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, répond aux attaques de Julien Dray

6 novembre 2012

[Exclusif] Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, répond aux attaques de Julien Dray

Photo : Fabrice Robert à la Convention Identitaire, 4 novembre 2012.

Novopress : Julien Dray vient de publier une tribune dans laquelle il réclame la dissolution de la “nébuleuse identitaire”. Quelle est votre réaction ?

Fabrice Robert : Julien Dray qui – rappelons-le – est l’un des fondateurs de SOS Racisme, ne semble pas avoir apprécié ma sortie contre son “pote” Harlem Désir lors de la Convention identitaire. Sa réaction démontre que l’antiracisme est bien une idéologie mortifère et liberticide qui cherche à bâillonner tous ceux qui refusent leur modèle de société multiculturelle et anti-traditionnelle.


Il s’agit de museler toute expression de fierté autochtone et de criminaliser toute critique de l’immigration massive en France. Ce processus de culpabilisation du Français de souche européenne doit ainsi permettre de faciliter et justifier dès lors la submersion migratoire.

Ainsi, ceux qui ont les mots démocratie et liberté plein la bouche proposent la répression – comme seule réponse – à ceux qui refusent ce nouveau totalitarisme. Harlem Désir mais également l’ensemble des représentants de l’antiracisme d’Etat sont donc bien des petits kapos !

Novopress : Quelles sont les motivations de Julien Dray ?

F.R. : Julien Dray s’en prend, en priorité, au Bloc identitaire, mouvement que je préside et qu’il présente comme “le navire amiral de cette mouvance”. D’après lui, “Trop d’actes lourds de sens sont commis par cette mouvance pour que nous restions inertes, pour que la République se garde de rappeler ces groupes aux règles les plus élémentaires du bien commun.” Mais il en profite aussi pour désigner un certain nombre de structures telles que Génération identitaire, Projet Apache ou bien encore Nissa Rebela, le mouvement niçois associé au Bloc identitaire et qui se présente aux élections depuis un certain nombre d’années. Il faudrait demander aux milliers d’électeurs de Nissa Rebela s’ils se considèrent comme des délinquants, bons à dissoudre parce qu’ils refusent de se soumettre aux diktats des ennemis de nos identités charnelles.

Je ne suis pas surpris. Je sais que les antiracistes professionnels n’apprécient pas les réflexes populaires, immunitaires et identitaires. Rappelez-vous de Cohn-Bendit qui, mécontent des résultats du référendum sur les minarets en Suisse, avait proposé de refaire voter le peuple !

Je me demande si finalement le ringard Julien Dray n’essaye pas de profiter de l’exposition médiatique dont bénéficient les Identitaires pour continuer encore à exister…

Novopress : Depuis l’élection de François Hollande, le mouvement identitaire apparaît comme une cible du nouveau pouvoir en place :

F.R. : Dès le lendemain de l’élection de François Hollande, nous avons lancé la campagne “Pas mon président” pour signifier que les Identitaires comptaient être en première ligne dans la lutte contre le nouveau pouvoir en place. En septembre dernier, le Bloc identitaire a également annoncé une grande campagne contre l’idéologie antiraciste intitulée “Pleven 1972 – Hollande 2012 : 40 ans d’« antiracisme »”.

La désignation d’Harlem Désir à la tête du PS marque plus que jamais, pour nous, l’orientation idéologique des cadres du Parti politique le plus puissant de France.

Depuis le début, nous savons que le pouvoir PS ne nous fera pas de cadeaux. Mais il est vrai que depuis quelques semaines, certains ténors du PS (Valls, Harlem Désir et maintenant Julien Dray) réclament la tête des Identitaires. A force d’employer le mot dissolution, ils vont finir par sponsoriser des marques de dissolvants

Pour notre part, nous restons sereins. Ils paniquent car ils savent que nos idées sont dans toutes les têtes aujourd’hui. Faut-il alors dissoudre Jean-François Copé qui parle comme nous du racisme anti-blanc ? Faut-il dissoudre ces 68 % de Français qui considèrent que les musulmans ne font aucun effort pour s’intégrer (Sondage IFOP-Le Figaro) ?

Plus qu’un mouvement, nous sommes une marque. Nous sommes le peuple !

Crédit photo : Novopress (cc)

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]
Tag(s) : #IDENTITE NATIONALE RIPOSTE

Partager cet article

Repost 0