Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il serait temps que les pays européens se réveillent !

International et Europe | Ajouté le 21.01.2013 à 19H41
AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO
La guerre que la France mène au Mali aux côtés de quelques troupes africaines (en très petit nombre : 40 soldats togolais) est une guerre contre le terrorisme. Tous les pays sont concernés, en premier chef les pays européens.

Pourquoi ne veulent-ils pas faire partie d’une grande coalition pour éradiquer le terrorisme au Sahel, au Maghreb et au Machrek ? Il existe plusieurs explications.

La première, la plus triste, est la peur. Ces pays européens, comme le Royaume-Uni ou l’Allemagne, ont une forte population d’origine arabe ou africaine et ils ont peur que, dans cette population, des remous surviennent, des attentats soient perpétrés. Ils ont peur de celles et ceux qui vivent chez eux.

La deuxième explication, tout aussi valable : la France fait le « sale boulot ». Elle a décidé d’y aller. Les Africains n’ont qu’à l’aider. Les Européens ne sont pas concernés.

Dans les deux cas, c’est l’Europe qui s’en trouve affaiblie. Impossibilité d’avoir une politique étrangère commune et on se demande ce que fait la ministre des Affaires étrangères, Lady Ashton, et à quoi elle sert. Impossibilité d’avoir un idéal commun et surtout impossibilité d’avoir une solidarité. Après la crise de l’euro qui a montré néanmoins une certaine union, si difficile à obtenir, voici que l’Europe n’est toujours pas à la hauteur en ce qui concerne la politique étrangère.

Je dirais la même chose vis-à-vis des troupes africaines. Elles sont inexistantes. Récemment, le journal Jeune Afrique titrait en couverture : « pourquoi les armées africaines sont-elles si nulles ! » Il y a en effet plusieurs raisons. La première est qu’un certain nombre de potentat n’a pas envie d’avoir une armée forte qui pourrait le démettre à l’occasion d’un coup d’Etat. La deuxième explication est la prévarication, les officiers supérieurs, les ministres voire le président s’accaparant les soldes des militaires et le budget de l’armée. Troisième hypothèse abordée par Jeune Afrique : l’impréparation et l’absence de véritables diplômes.

Tout ceci est grave car l’Afrique est traversée par des crises fréquentes et surtout elle est menacée par un islamisme intransigeant. Ne pas pouvoir y résister malgré la population est dramatique. C’est ce que nous voyons aujourd’hui avec l’obligation pour la France de se substituer aux armées africaines incapables de combattre.

Il faut néanmoins souhaiter un succès rapide de nos forces armées. Il faut être solidaire avec elles et oublier, en partie, nos débats politiques tant que la guerre persistera.


Pr. Bernard DEBRE
Ancien Ministre de la Coopération
Député de Paris
http://www.bernarddebre.fr/actualites/il_serait_temps_que_les_pays_europ__ens_se_r__veillent__

 
3 réactions à l'article
l 22.01.13 à 10h21, Jean-Claude Quénet a répondu :
De notoriété publique Lady Aschton a été nommée à ce poste de faux ministre des affaires étrangères européennes en raison même de son incompétence et de ses positions peu favorables à la France, il serait par conséquent difficile de se montrer aujourd'hui surpris par son manque d'enthousiasme européen à soutenir notre action au Mali !

En second lieu, depuis de Gaulle, le Président français est le seul chef d'état à ne pas dépendre des parlements pour prendre des initiatives militaires (d'où la rage d'un Noël Mamère...) et, avec la Grande Bretagne, le seul à disposer d'une force d'intervention encore crédible en Afrique.

Je ne suis pas certain en outre qu'il soit souhaitable de former une coalition internationale de troupes hétéroclites et inefficaces comme en Côte d'Ivoire... "Un mauvais général vaut mieux que deux bons" (Napoléon).

Par contre, ne disposant pas d'une défense autonome, l'Europe devrait nous aider financièrement et politiquement de tout son poids, car je doute que certains des matériels vieillissants de notre armée puissent durablement continuer à être engagés, sans risques excessifs pour nos hommes, dans le corps de bataille.

Les médiats devraient également mieux veiller à ne pas se mettre au service de la propagande de nos ennemis terroristes comme elle ne cesse hélas de le faire.

 

 

Tag(s) : #La FRANCE ...

Partager cet article

Repost 0