Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nigeria : La crainte de perdre des votes

Le gouvernement lutterait a minima contre Boko Haram, de peur de faire fuir certains électeurs.

Dans un entretien avec l’AED, Mgr Stephen Dami Mamza du diocèse de Yola, dans l’État d’Adamaoua à la frontière de Borno, accuse le gouvernement du président Goodluck Jonathan de ne pas sévir devant les menaces terroristes de Boko Haram, de peur de perdre des votes cruciaux dans les élections prévues pour 2015. « Le problème est que le gouvernement ne prend pas de mesures sérieuses pour contre Boko Haram. Même le président, qui se concentre sur les élections de 2015, craint de mettre en place des mesures pour contrôler la mouvance islamiste, pour ne pas perdre le soutien des gens du Nord », a affirmé l’évêque.

Il a précisé que la seule option possible était de voir s’installer un gouvernement militaire dirigé par l’État de Maiduguri, tout en ajoutant que la capacité militaire croissante de Boko Haram et leur refus de négocier avec les autorités de l’État représentaient une menace fondamentale pour l’État de droit. « Permettrons-nous à Boko Haram de prendre le pouvoir ? Nous ne pouvons pas accepter qu’ils supplantent le gouvernement. »

L’évêque s’est exprimé après que 55 personnes aient été tuées, le 7 mai, à Bama, dans l’État de Borno, lorsque Boko Haram a mené une série d’attaques contre un poste de police, une caserne militaire et des bâtiments gouvernementaux.

Y-a-t-il un lien de cause à effet entre cette déclaration et celle du Président nigeérian quelques jours plus tard? Toujours est-il que Goodluck Jonathan a proclamé l’Etat d’urgence dans trois Etats du nord-est du Nigeria (Borno, Yobe et Adamawa), dans lesquels Boko Haram est très active. Plus de 2 000 soldats auraient été déployés dans la zone pour reconquérir les « territoires perdus ».

Le 16 mai, le secrétaire de la Christian Association of Nigeria (CAN, association qui rassemble les principales confessions chrétiennes nigérianes et l’Eglise catholique) de l’Etat de Borno, le pasteur pentecôtiste Faye Pama Musa, a été assassiné à Maiduguri par des membres de Boko Haram.

Tag(s) : #Massacres des Chrétiens

Partager cet article

Repost 0