Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les fossiles de Génération Mitterrand veulent faire taire les jeunes de Génération Identitaire

Il a suffi que 73 jeunes patriotes de Génération Identitaire, venus de tous les coins de France, montent sur le toit d’une mosquée en construction, à Poitiers, et osent brandir une banderole rappelant qu’on n’a jamais demandé l’avis des Français sur l’immigration, ni sur la construction des mosquées, pour qu’immédiatement, la meute politico-médiatique, affolée, se lance dans un de ces lynchages qui font le charme de notre pays depuis une trentaine d’années.

A l’unisson, tous parlèrent d’un groupe d’extrême droite « violent et haineux ». Jean-Philippe Desir, surnommé Harlem, nouveau secrétaire du PS, exigea la dissolution des mécréants, suivi par les camarades du Parti communiste. Mélenchon, sans doute devenu cul-bénit, pleurnicha contre « l’incitation à la haine religieuse », et fit de même. Les Verts, qui oublient que leur égérie, Cécile Duflot, défendait les Pussy Riot, appellèrent également à des sanctions exemplaires. Ayrault et Valls assurèrent, martiaux, que les coupables seront sévèrement punis. Jacubowicz expliqua que les musulmans de Poitiers sont gentils, alors que les Identitaires lui font peur, et le Mrap et Sos Racisme se joignirent aux demandes de dissolution des profanateurs de chantier.

Peu importe que ces derniers n’aient pas perturbé une cérémonie religieuse en jetant des préservatifs, comme a pu le faire Act Up à Notre-Dame. Peu importe qu’ils n’aient pas jeté de pierres sur les fidèles, tagué les murs de l’Eglise, ou détruit des symboles religieux, comme ont pu le faire des jeunes musulmans dans des églises catholiques. Peu importe qu’ils n’aient pas appelé à égorger les Juifs, comme ont pu le faire d’autres jeunes musulmans, sur les Champs-Elysées. Peu importe qu’ils n’aient pas assassiné, avec une rare barbarie parfois, des Français, au nom de l’islam, comme des Kelkal, Fofana ou Merah, tous musulmans. Peu importe, que depuis le 11 septembre 2001, ils n’aient pas commis les 20.000 attentats mortels, au nom de la religion d’amour et de paix et de son prophète. Peu importe qu’ils n’aient pas interdit par la force la tenue d’une réunion démocratique, comme ce fut le cas à la faculté de Dauphine et dans bien d’autres lieux, comme le font couramment des groupes gauchistes. Peu importe qu’ils n’aient pas agressé au faciès des passants dans la rue, comme se le permettent trop souvent certains jeunes « issus de la diversité ». Peu importe qu’il n’aient pas tiré à la chevrotine sur des policiers, ou ne les aient pas agressés parce qu’ils contrôlaient une voilée intégrale, ce qui arrive parfois à de racailles islamisés, à Amiens ou ailleurs. Peu importe qu’ils réclament un référendum pour donner la parole aux Français, quand les Moussaoui-Boubakeur multiplient les pressions pour interdire toute critique de l’islam et réintroduire le délit de blasphème.

Les jeunes de Génération Identitaire sont condamnés par les fossiles de Génération Mitterrand comme Mélenchon et Désir, et tous ceux qui glapissaient il y a plus de 40 ans qu’il était interdit d’interdire. L’union sacrée de tous les islamo-collabos, évêques y compris, est attendrissante. Si on écoute le procureur de la République, autre dhimmi du feuilleton, ils auraient en effet sorti des tapis de prières sur le toit, durant leur action, et ceux-ci auraient été souillés par l’eau impure tombée du ciel. Enfer et damnation !

Il y a, dans la panique qui marque les différentes réactions de la « collabosphère », quelque chose de pathétique. En insultant les jeunes Identitaires, en demandant leur dissolution, ils lèchent ouvertement les babouches des dignitaires musulmans, comme s’ils devaient leur demander pardon pour cette action. Ils ressemblent à ces fayots, à l’école, qui, pour se faire bien voir du professeur, dénoncent leurs petits camarades. Ces faux-culs veulent, comme l’explique Christine Tasin dans cette vidéo, rester de bons élèves, et montrer à leurs maîtres de demain qu’on peut compter sur eux pour museler les Français, et laisser l’islam s’installer dans notre pays. S’ils avaient été à Poitiers, en 732, ils auraient interdit à Charles Martel de se battre, et auraient offert les clés de la ville aux musulmans.

http://www.youtube.com/watch?v=Z3-3zm7pef4

C’est qu’ils ne mesurent pas les conséquences de leurs actes, ces jeunes gens voulant imiter d’autres jeunes résistants qui, le 11 novembre 1940, osèrent défier l’occupant nazi en manifestant sur les Champs-Elysées. Ils sont en train de saboter tout le travail de l’islamo-collabo Valls ! A quoi bon multiplier les ruptures de jeûne du ramadan, les inaugurations de mosquées, les excuses à la communauté musulmane dès qu’une tête de cochon tombe d’un camion et roule devant une mosquée, comme à Montauban, si on ridiculise notre ministre de l’Intérieur en bafouant son autorité !

Plus grave, ces misérables compromettent la réussite du voyage de François Hollande en Algérie, début décembre ! A quoi sert que notre président ait reconnu que la France aurait, par ses policiers racistes et fascistes, jeté dans la Seine, il y a 51 ans, trois cents (cela augmente tous les ans) paisibles Algériens qui voulaient juste faire une promenade nocturne pour admirer la beauté de la capitale ? A quoi bon véhiculer dans les organes officiels la propagande du FLN, à l’occasion des 50 ans des accords d’Evian, si 73 garnements prennent le risque de gâcher nos efforts diplomatiques ?

Encore plus grave, c’est le fric du Qatar – que la France vient d’accepter d’intégrer dans l’organisation internationale de la francophonie – que ces inconscients menacent ! Et si l’Emir, fort courroucé d’un tel blasphème, décidait de ne plus financer les partis politiques dominants de ce pays ? Et s’il arrêtait d’arroser la presse ? Et s’il ne payait plus pour le PSG football et handball ? Et s’il cessait de subventionner les jeunes entrepreneurs de banlieue issus de la diversité ? C’est cela que veulent nos escaladeurs de mosquées en construction ?

Encore plus dramatique, les voilà qui osent demander, se croyant sans doute en Suisse, des référendum sur l’immigration, mais aussi sur les constructions de mosquées, donc, soyons clair, sur l’islam ! Pourtant, ils le savent bien, chaque fois qu’on demande l’avis du peuple, comme pour les minarets suisses, en 2009, ou le TCE en France en 2005, les électeurs, influencés par des propagandes « nauséeuses », ne font que des bêtises, malgré les conseils de tous les partis et grands éditorialistes ! Et il faut, ensuite, que nos vaillants parlementaires réparent les dégâts, comme ils ont su le faire en 2008. Que se passerait-il si on écoutait ces démagogues d’Identitaires ? Forcément les Français voteraient non à l’immigration, et non à l’islam ! Ce qui signifierait qu’ils condamneraient l’action de nos gouvernants, depuis 40 ans ! Impossible, il est vraiment temps de faire voter les immigrés, et les nouveaux Français que Valls va nous dégoter !

Ont-ils bien compris, d’autre part, que si la paix civile règne en France, c’est parce que, depuis trente ans, on a  habitué, pour reprendre le langage des Indigènes de la République, les enfants de colonisateurs, forcément coupables, à se laisser taper dessus par les enfants de colonisés, forcément victimes, comme on a pu le constater, entre autres, lors des manifestations étudiantes de 2006. Veulent-ils, ces jeunes « va-t-en-guerre », que nos jeunes compatriotes s’organisent, et ne subissent plus passivement insultes, menaces, agressions verbales et physiques ? Veulent-ils qu’ils arrêtent de baisser les yeux ? Veulent-ils qu’ils se mettent au sport de combat ? Qu’ils s’inscrivent dans les clubs de tir ? Bref, qu’ils ne se laissent plus massacrer passivement ?

Ont-ils bien appréhendé qu’alors qu’on n’enseigne plus la victoire de Charles Martel dans nos écoles de la République, pour ne pas stigmatiser les enfants nés musulmans, qu’à cause du lieu de leur action, nos jeunes risquent d’apprendre, par d’autres canaux, notamment la lecture des livres d’un René Marchand ou d’Oriana Fallaci, la réalité de la guerre que l’islam mène à l’occident depuis 1400 ans… et d’en tirer d’autres conclusions que celles qu’on leur inculque depuis leur naissance !

C’est que ce sont de vrais dangers publics, ces jeunes de Génération Identitaire ! On comprend donc mieux la violence de la réaction de la caste politico-médiatique, devant l’attitude de ces 73 garnements qui osent affirmer qu’ils aiment encore leur pays, et qui préfèrent passer leur week-end dans les transports, puis sur le toit d’une mosquée en construction, sous la pluie, puis dans un commissariat, plutôt que de fumer un joint avec les disciples de Peillon-Duflot, d’aller en partouze branchée avec ceux de Strauss-Kahn, ou d’aller en boîte écouter de la musique de dégénéré à tue-tête, pour moins penser.

Il faut donc les classer à l’extrême droite, comme d’ailleurs l’a été, dans le journal local, la réunion publique organisée par Résistance républicaine, à Hayange, où Christine Tasin parlait de la réalité du halal, tandis que Pierre Cassen a fait un exposé très apprécié sur… l’extrême droite. Pour le système, il ne faut surtout pas faire des résistants des héros. Dans ce numéro de Riposte Laïque, Salem Benammar écrit que « La France n’a toujours pas compris le vrai sens du combat que mène ses enfants patriotes contre le péril islamiste au point qu’elle criminalise les militants de Génération identitaire dont le seul crime, à supposer qu’il en soit un est de défendre son identité gauloise, tricolore, chrétienne, laïque, républicaine, héritière de Voltaire, Hugo de Montesquieu et de Molière et Zola. Sait-elle au moins que cet acte de résistance tel que celui de l’occupation symbolique et pacifique s’inscrit dans la droite de sa propre histoire illustrée par Jeanne d’Arc, Charles Martel et Jean Moulin ? »

Eh oui ! Plus ennuyeux, le cauchemar continue pour le gouvernement puisque, trois semaines après cette occupation symbolique, Résistance républicaine ose revendiquer le droit à organiser, dans les rues de Paris, la première manifestation contre le fascisme islamiste. Comment interdire cette initiative quand Valls lui-même appelle les Français à la délation contre les islamistes radicaux, quand le président du Crif compare l’islamisme au nazisme, et celui de la Licra accuse les musulmans d’être systématiquement les auteurs des agressions antisémites qui se déroulent sur le sol français ?

Situation difficile à gérer pour Valls-Hollande ! Pour ne pas se faire gronder par Bouteflika, Tariq Ramadan, l’émir du Qatar et les 93 % de musulmans qui ont voté pour lui, il ne reste plus à Normal 1er qu’à présenter au plus vite les excuses de la France au monde arabe pour la victoire de Charles Martel à Poitiers, il y a maintenant 1280 ans.

Nous sommes certains qu’il fera cela très bien.

OU EN SOMMES-NOUS POUR LA MARCHE DU 10 NOVEMBRE ?

Lire article de Christine Tasin : Contre le fascisme islamiste, la marche du 10 novembre plus que jamais d’actualité.

http://ripostelaique.com/contre-le-fascisme-islamiste-la-marche-du-10-novembre-plus-que-jamais-dactualite.html

Organisation, communiqué de Résistance républicaine: on va essayer d’organiser du co-voiturage, voire effectuer un ramassage en bus si c’est possible et s’il y a beaucoup de demandes (on va faire faire des devis). Ecrivez-nous pour dire si vous souhaitez conduire, être passager, où vous habitez, si vous pouvez vous déplacer de quelques dizaines de kilomètres pour rejoindre un point de départ collectif sur Paris…

- Pour la Bretagne uniquement, envoyer un courriel à

covoituragedesresistants@gmail.com

- Pour le reste de la France contactmarche10novembre@gmail.com 

AGENDA RL

Samedi 27 octobre

de 9 h à 17 h en Petite Camargue

Place et rôle de la femme dans la société européenne

avec

Isabelle Turcam : la femme dans le monde gréco-romain

Christine Tasin : la femme et la religion

Sybil Vergnes, Olivia Pont de Serre, Jacqueline Quilès : la femme et la politique (table ronde)

Olivier Roudier : le rôle de la femme dans la société occitane au Moyen-Age

Philippe Lambertin : synthèse du colloque

Richard Roudier : la femme et l’esprit de résistance

Conclusion

Conférences, table Ronde, débats

Restauration rapide, buvette, stands

Garderie pour enfants

Droit d’entrée 5 E pour les jeunes, 10 E pour les adultes

Organisé par Entraide-Solidarité en participation avec la Ligue du Midi et Résistance Républicaine.

Le bénéfice de la journée ira à une femme actuellement emprisonnée, aidée par Entraide-Solidarité : Monique Guindon d’Aigues Mortes

Samedi 3 novembre

Maxime Lépante interviendra à Londres, à l’invitation de l’association « Passion for freedom ».

UNIT24 Gallery, 20 Great Guildford Street, London SE1 0FD.

http://www.passionforfreedom.co.uk/

Vidéo de présentation de l’événement :

http://www.youtube.com/watch?v=u3lv0BUOLXo

Dimanche 4 novembre

Pierre Cassen interviendra, lors de la convention du Bloc Identitaire, à Orange, à une table ronde sur le thème de l’islamisation de la France.

Samedi 10 novembre

14 heures, à Paris, place de la Concorde, marche contre le fascisme islamique, organisé par Résistance républicaine

Samedi 17 novembre

16 heures, à Toufflers (59) conférence de Pierre Cassen et Christine Tasin. Thème : Pourquoi le gouvernement Hollande accélère l’islamisation de la France ? Comment résister ?

On terminera par un apéro saucisson-pinard : participation 10 euros. S’inscrire en envoyant un chèque à Résistance républicaine, 101, avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14. Date limite : 12 novembre.

Samedi 1er décembre

Rendez-vous le premier décembre, à midi, à Châtenois, 67730.

Banquet républicain en Alsace, avec Pierre Cassen et Christine Tasin

Pour l’inscription, envoyer avant le 24 novembre un chèque de 25 euros à Résistance républicaine, 101 Avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14, avant le 24 novembre. Précisez bien qu’l s’agit du banquet alsacien ainsi qu’un courriel et un numéro de téléphone pour communication de l’adresse.

Le thème sera celui de la mobilisation citoyenne et des réseaux de Résistants afin de construire un front des patriotes.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Commande d’un exemplaire de La faute du bobo Jocelyn, 19 euros pour un exemplaire, 30 euros pour deux exemplaires, 50 euros pour 4 exemplaires, frais de port compris (pensez à vos cadeaux de Noël mais pensez aussi que c’est peut-être l’occasion ou jamais d’offrir autour de vous, à tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qui se passait, un roman qui peut les éclairer en douceur, par le biais de la fiction).

Commande de notre dernier livre, Apéro saucisson-pinard (édition Xénia), 21 euros.

Découvrez également le site web dédié à cet ouvrage :http://www.saucisson-pinard.com Ainsi que la page Facebook :http://www.facebook.com/pages/Ap%C3%A9ro-Saucisson-Pinard/289441557769069

Autres ouvrages de Riposte Laïque : Les dessous du voile, La colère d’un Français, Résistance républicaine, Les Assises sur l’islamisation de nos pays : 10 € pour 1 livre, 16 € pour 2 livres, 20 € pour 3 livres (frais de port compris).

Autre ouvrage à vendre : Vérités sur l’islam, de David Vaucher, 19 euros, frais de port compris.

Le plus facile est de payer directement sur notre compte paypal (en haut à droite de notre site, cliquez sur « faire un don » et précisez la commande effectuée.).

Sinon, merci d’envoyer les commandes accompagnées des chèques correspondants libellés à l’ordre de Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Vous pouvez aussi les commander par Amazon :

http://www.amazon.fr/Faute-du-Bobo-Jocelyn/dp/2953604235

 

http://ripostelaique.com/

Tag(s) : #IDENTITE NATIONALE RIPOSTE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :