Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les images du viol collectif sur le Net

(18/12/2012)

La victime a été abandonnée nue et ses vêtements ont été brûlés. Peine de 7 ans

BRUXELLES Le 7 novembre 2011, une adolescente de 15 ans et sa mère ont déposé plainte à la police de Molenbeek. L’enfant venait d’être victime d’un viol collectif perpétré par cinq jeunes au moins. Elle a été frappée, humiliée, menacée et a subi les pires atrocités par voie orale, vaginale et anale. Ensuite, ses vêtements ont été brûlés et elle a été abandonnée seule dans la cave de l’immeuble où elle a subi ce calvaire. Enfin, l’un des auteurs du crime collectif avait tout filmé et il a diffusé les images sur le Net.

Sur un panel de photos présenté par les enquêteurs, la victime a désigné immédiatement Magid El Ouardi, né en février 1993, comme le meneur du groupe. Les analyses médicales ont rapidement démontré que les violences qu’elle avait endurées excluaient toute forme de consentement.

Interpellé, l’intéressé a d’abord nié. Mais son sperme avait été prélevé sur la plaignante. Alors, cas de figure tristement classique, il a dit avoir eu des rapports intimes librement consentis avec sa “copine” qui aurait adopté un “comportement aguicheur” , selon lui. Enfin, El Ouardi ajoutera que quatre de ses amis attendaient leur tour pour encore violer chacun l’adolescente. Il a déclaré avoir tout fait pour les en empêcher.

Mais le tribunal correctionnel de Bruxelles qui a jugé le prévenu a observé qu’il n’a jamais appelé les secours ou avisé quelqu’un de la situation. Par contre, il a diffusé les images sur la toile… C’est lui aussi qui a commencé par la gifler parce qu’elle résistait. Avant de brûler tous ses vêtements et de la laisser seule nue dans la cave pendant toute la nuit, il lui a encore lancé : “T’as pas intérêt à appeler la police… On sait où t’habites !

Interrogés, les coauteurs du crime collectif ont accusé El Ouardi. Il est le premier à être jugé. Sa peine est de 7 ans d’emprisonnement ferme.



Jean-Pierre De Staercke

© La Dernière Heure 2012

 

 

Tag(s) : #LES ENVAHISSEURS

Partager cet article

Repost 0