Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Borhene M. | pseudo

Pour une petite frange de musulmans, le 25 décembre est un casse-tête. Est-il « licite » de souhaiter un « joyeux Noël » à des personnes qui ne partagent pas leur foi ?


Extrait du « Père Noël est une ordure » (1982) (Capture)

Pour une petite frange de musulmans, le 25 décembre marque le début d’un casse-tête. Pas parce qu’ils doivent aller chercher un sapin dans la forêt ou conduire eux-mêmes un traîneau, mais parce qu’ils se demandent s’il est « licite » de souhaiter un « joyeux Noël » à des personnes qui ne partagent pas leur foi.

Des savants se sont même penchés sur la question. Parmi eux, de vrais durs qui estiment tout bonnement que c’est interdit. Traduction : Dieu pourrait en vouloir à un homme d’être courtois et respectueux – puis potentiellement l’envoyer en enfer.

J’ai grandi dans une famille musulmane. Durant mon enfance – fin des années 80, début des années 90 – en banlieue parisienne, je n’ai jamais entendu qui que ce soit se prendre la tête avec ce genre de considérations. Mais ça, c’était avant.

L’Aïd avec des chrétiens et des juifs

Mes parents, pratiquants, étaient les premiers à inviter du monde le 24 pour une bonne bouffe. A se déchirer aux chocolats au lait, offrir des cadeaux aux gamins de la famille et faire la bise aux voisins le 25. Mon père, né dans les années 40 dans une famille très traditionnelle, ne voyait pas comment faire autrement :

« En Tunisie, nos voisins chrétiens, juifs et même ceux qui ne croyaient en rien du tout faisaient la fête avec nous à l’Aïd. Tout ce qui peut réunir les gens et leur apprendre à mieux se connaître est bon à prendre. »

Il y a quelque chose de dingue à aborder ce débat en 2014. Ma mère tomberait dans les pommes si elle découvrait que j’écrivais un tel papier. Une fois, il y a quelques années, un cousin très lointain était venu à la maison pour prêcher l’interdiction de souhaiter une bonne année.

« Les savants disent aussi des conneries »

« Un musulman n’a pas à faire ça, on a notre propre calendrier », jurait-il (un truc dans le genre). Il avait ses preuves – des fatwas de savants – mes parents – qui ne sont pas théologiens – leurs arguments :

« Si les fêtes non-musulmanes te dérangent à ce point, il faut que tu t’exiles. »

Et :

« Ne t’inquiète pas, tu n’iras pas en enfer parce que tu as été poli, respectueux et souriant. »

Ou encore :

« On ne t’a pas demandé de reconnaître la trinité ni de mettre une croix sous ta chemise, juste de savoir vivre en communauté, exactement comme te le demande l’islam quand tu réfléchis bien. »

Et enfin :

« Un savant, ça peut dire aussi plein de conneries. »

Louis de Funès pour toutes les confessions

Noël, c’est Noël bordel. Une fête familiale, un moment où les gens déstressent un peu, une journée où l’on peut se consacrer à des activités d’intérieur, comme la nourriture (sans aucune limite), la glandouille et les films de Louis de Funès, quelle que soit notre confession.

Quand bien même pour les musulmans le 25 ne signifie rien d’un point de vue religieux, en quoi dire « joyeux Noël » ferait vaciller la foi ou constituerait un interdit ? Mystère.

La futilité de cette question dénote d’un mal qui ronge désormais une partie de la communauté musulmane : les polémiques vaines, celles qui peuvent – malheureusement – faire passer le musulman pour un être humain à part, embourbé dans ses paradoxes.

Celles qui contribuent à faire de l’islam uniquement une religion de l’interdit, hostile aux autres et rêvant de revenir au temps de « Game Of Thrones » (avec des loups en guise d’animaux domestiques). Moi, personne ne m’a expliqué les choses comme ça. On m’a même dit tout le contraire.


J’observe le jeûne du ramadan et les vœux qui me touchent le plus le jour de l’aïd viennent de ceux qui ne le font pas. Ils sont contents pour moi. Pour des raisons pragmatiques, mais aussi parce qu’il n’y a aucune raison de ne pas se réjouir quand un type vous dit qu’il fait la fête.

Je vous souhaite donc un joyeux Noël.

 

http://www.rue89.com/2013/12/24/musulmans-interdits-souhaiter-joyeux-noel-cest-quoi-bordel-248584?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinlocal

Tag(s) : #La FRANCE ...

Partager cet article

Repost 0