Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NOEL: FETE RELIGIEUSE OU FETE REPUBLICAINE?

COMMENTAIRES SANS RETENUE N°24

Comment tirer avantage des fêtes religieuses tout en interdisant les signes et symboles qui s'y rattachent? Cette question semble à nouveau se poser à quelques jours des fêtes de Noël au moment où on interdit la présence de crèches dans certains lieux publics. Se référant au principe de laïcité, quelques bonnes âmes offusquées par ce sacrilège se sont senti obligées de saisir les tribunaux pour régler ce litige.


creche-copie-1.jpg
Qu'on le veuille ou non, Noël est bien une fête religieuse célébrant la naissance de Jésus de Nazareth et non une vulgaire fête commerciale qui consiste à dépenser à tout va et à s'empiffrer lors du réveillon du 24 décembre, avec ou sans messe de minuit, tout en "refourguant" sur Internet le jour de Noël les cadeaux de la veille pour en retirer un petit bénéfice. Je veux bien admettre que les signes religieux ostentatoires doivent être bannis de l'espace public, mais il y a tout de même des cas où il est permis d'assouplir, ici et là, certains interdits dans des circonstances exceptionnelles. Et Noël devrait faire partie de ces exceptions quand on songe que tous les lieux laïcs fermeront leurs portes le jour de la naissance du divin enfant.

Rappeler la signification de cette fête n'a rien de scandaleux puisque, me semble-t-il, croyants ou non croyants participent à cette même célébration sans que cela ne choque personne. Et si certains sont heurtés par la présence de crèches indésirables, ces indignés occasionnels ne crachent pas sur les jours fériés que leur octroie généreusement la religion tant contestée. Noël, la Pentecôte, Pâques, l'Ascension et le 15 Août sont bien ancrées dans les moeurs de celles et ceux qui profitent de l'occasion divine pour des petits congés prolongés au frais des employeurs.

Quelle fâcheuse habitude de vouloir toujours tout interdire, même certaines traditions! Que la présence de crèches dans l'espace public puisse gêner certaines âmes peut se comprendre, mais pas autant que celle de SDF vivant à même le sol toute l'année dans le même espace et qui me révolte davantage. Quel rapport me direz-vous? Aucun, mais il est bon parfois de rappeler d'autres réalités. Comprenne qui voudra.

Alors, oubliez l'espace d'un moment ces quelques futilités le 24 décembre au soir en vous souvenant que tous n'auront pas la même chance de participer à ces réjouissances, avec ou sans crèche.

PATRICK SOUILLE
PAROLES DE CITOYEN: ET SI JE DISAIS TOUT.

Tag(s) : #Démocratie liberté d'expression

Partager cet article

Repost 0