Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

http://youtu.be/Ru1Cf8uXRQw

 

 

 

 

 

Certaines déclarations de leaders musulmans ne semblent pas destinées à apaiser les inquiétudes des Français (et pas seulement les Français). Le Premier ministre turc Tayyip Erdogan, par exemple, qui a fait comprendre que la construction de mosquées et les migrations, font partie d'une stratégie d'islamisation de l'Europe. Il a répété en public les mots d'un poème turc, écrite en 1912 par le poète nationaliste Ziya Gökalp: "Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats" (ndt: il semble que cela remonte à 1997). L'Archevêque émérite de Smyrne, Giuseppe Germano Bernardini, raconte une conversation qu'il a eue avec un leader musulman: "Grâce à vos lois démocratiques, nous vous envahirons. Grâce à nos lois religieuses, nous vous dominerons. " (ndt: lors du Synode des évêques, en 1999).

 

 



Le mythe renaissant de l’islam conquérant

Le « non » à la construction de minarets qui l’a largement emporté en Suisse, lors de la votation populaire organisée le 29 novembre dernier, a mis le pays en état de choc en même temps qu’il suscitait consternation et colère tant en Europe que dans le monde musulman. Ni la xénophobie ni la poussée de l’extrême droite n’expliquent un tel résultat (les 57 % de votants antiminarets dépassent largement la clientèle traditionnelle de la droite dure à l’initiative du référendum). Elles ne permettent pas davantage de comprendre les actuelles crispations organisées par le gouvernement français sur l’identité nationale ou les interminables polémiques autour de la burqa. Au-delà de sa dimension internationale, avec le thème récurrent du « terrorisme islamiste » et du nouveau « péril vert » qui aurait remplacé le « péril communiste », le débat porte aussi sur la place en Europe de la religion musulmane — toujours plus détachée du thème de l’immigration. Il a pour fondement la peur irrationnelle d’un islam conquérant qui s’appuierait sur un projet militant, sur une progression de la foi et sur la démographie.

par Samir Amghar et Patrick Haenni, janvier 2010
APERÇU

Une question agite l’Europe : l’islam est-il par essence expansionniste et conquérant ? Oui, clament, en Suisse, les initiateurs du référendum contre l’édification de minarets, en s’appuyant sur les écrits d’un nouveau courant critique de l’islam. Cet expansionnisme serait sous-tendu par une volonté d’hégémonie politique imputée tantôt à la nature même de l’« idéologie islamique » (nataliste, prosélyte et envahissante), tantôt aux stratégies de certains de ses acteurs (les « islamistes » et leurs « projets » ). M. Youssouf Al-Qaradawi, le plus populaire des cheikhs sunnites modérés, semble leur donner raison quand, dans son émission phare sur Al-Jazira, « La charia et la vie », consacrée le 6 décembre 2009 au vote suisse, il assure que la conquête aura lieu et que tous les êtres humains se retrouveront unis par la parole de "Dieu"  (parlons de la parole de satan).

(Suite => 

http://www.monde-diplomatique.fr/2010/01/AMGHAR/18698

 


 

L'HONNEUR PERDU DES DÉMOCRATIES FACE À L'ISLAM CONQUÉRANT

Observateur modeste, mais attentif, de la situation internationale, je suis avec vigilance le fil d'infos de Guysen, la meilleure source d'informations sur le Proche-Orient. Il n'y a pas de mal à se faire de l'autopublicité, d'autant qu'il s'agit de la pure vérité, confirmée par Google Analytics: nous sommes les leaders de l'info sur Israël et le Moyen-Orient.

Et si ce n'était le sérieux et le professionnalisme des rédacteurs de Guysen, j'aurais des doutes quant à la véracité de certaines dépêches. Parfois, mais de plus en plus souvent, la réalité dépasse la fiction, le monde est devenu fou.

Par exemple, mercredi 10 août à 15H33 : Tripoli et Téhéran condamnent "la répression" des émeutes en Grande-Bretagne et exigent une intervention de l'Onu. Je ne sais s'il faut rire ou vomir, chacun réagira à sa manière. Je suis bien conscient que les sentiments n'ont rien à voir avec la diplomatie, qu'il faut garder calme, sérénité, pondération, comme au Quai d'Orsay, et flegme lorsqu'on est britannique.

Et bien tant pis pour Sciences Po ou l'Ena, certaines situations nécessitent des réactions à chaud, la colère, l'indignation sont parfois, n'en déplaise à certains, bonnes conseillères. Pour défendre l'honneur (quel mot "affreux, désuet et réactionnaire") d'un pays et pour, de manière préventive, épargner un conflit qui se rapproche inéluctablement.

Comment est-il possible de tolérer depuis si longtemps la haine, l'arrogance, les activités terroristes de tous ces dictateurs ? Comment les démocraties occidentales ne se rendent-elles pas compte que leur manque de réaction, leur hypocrisie face aux dictatures nazislamistes encourage ces dernières à aller toujours plus loin dans l'outrance, mues par les prêches des fous de l'Islam qui font des émules jusque dans les mosquées de Grande-Bretagne, de France, de Belgique et d'ailleurs ? Je pense avoir prouvé, dans tous mes écrits, que je ne suis ni extrémiste, ni atteint de paranoïa, mais je ne suis pas non plus naïf.

Les émeutes de Londres sont tout sauf dues au hasard. Il ne s'agit pas de détresse sociale, comme c'est le cas actuellement en Israël. Les "jeunes" (puisque c'est le terme politiquement correct) des banlieues britanniques n'ont pas de revendications sociales. Ces évènements sont à relier aux mouvements qui agitent actuellement les pays arabes et musulmans. Selon un expert politologue allemand, Internet et les moyens de communication créent une situation de transparence totale permettant aux populations immigrées en Europe d'être nourries en permanence de frustrations savamment entretenues par ceux qui veulent gangréner et détruire l'Occident au profit de l'Islam conquérant. Et cet expert de prédire que cette volonté de déstabilisation se poursuivra et contaminera toute l'Europe.

Une alliance des pays les plus puissants du monde qui n'est pas capable de venir à bout du clown libyen après plusieurs mois de confrontation, un attentisme criminel à l'égard du boucher syrien et une peur panique face au tyran iranien sont autant de signaux qui encouragent les "frères" qui vivent en Occident à tenter d'ouvrir un nouveau front contre les "infidèles et les Juifs". Nous vivons un Munich permanent. L'amateurisme, l'inefficacité d'Obama ont éclaté à la face du monde et surtout à celle de ses alliés arabes auprès desquels il a perdu toute crédibilité en abandonnant Hosni Moubarak.

Les démocraties européennes, fidèles à elles-mêmes, font la politique de l'autruche, terrorisées, dans tous les sens du terme, par les hordes ethniques qui se sont constituées dans leurs pays. La Russie et la Chine sont toujours aussi sectaires, pour elles, la guerre froide n'a jamais cessé, mais elles ont au moins le mérite d'être fidèles en amitié, Tripoli, Damas, Téhéran et Pyongyang en savent quelque chose.

Comment expliquer qu'Israël, qui est la victime de l'acharnement haineux de cet Axe du Mal, est systématiquement pointé du doigt par les démocraties européennes, elles-mêmes cibles de ces pays voyous ? Pourquoi ce deux poids deux mesures ? Israël est tout simplement le Juif des nations. La leçon de la Shoah n'a pas été tirée. De la même manière que les démocraties européennes laissèrent Hitler s'emparer de la Sarre, des Sudètes, et de l'Autriche sans réagir, que les Alliés ne bombardèrent ni les voies ferrées ni les camps, laissant les nazis tranquillement déporter et assassiner six millions des nôtres, ils ne bougeraient pas davantage le petit doigt pour nous défendre aujourd'hui d'une attaque nucléaire iranienne ou d'une pluie de missiles du Hezbollah.

Sauf que…

Sauf qu'aujourd'hui, nous n'avons plus confiance dans la parole de l'Occident, nous ne dépendons pas du bon vouloir des démocraties européennes, lâches elles furent, lâches elles demeurent. Elles n'ont d'ailleurs pas compris qu'Israël n'est qu'une étape sur la route de la confrontation avec l'Occident chrétien qui est la véritable cible. Elles auraient dû pourtant s'en convaincre avec le 11-Septembre, avec les attentats de Londres et Madrid. Et puisqu'elles ont dû mal à assimiler ce fait, qu'elles ne prennent pas les mesures adéquates pour mettre un terme aux mutations ethniques dans leurs villes et leurs banlieues, alors elles donnent naissance, par leur apathie et leur inaction, à des monstres, des tarés, comme en Norvège.

Quant à nous, Israéliens, après avoir payé si cher notre soumission, lorsque nous n'étions que Juifs, victimes des perfidies de la collaboration et de l'antisémitisme, nous avons désormais contracté une assurance-vie qui dure déjà 63 ans et qui fonctionne plutôt bien: elle s'appelle Tsahal.

Golda Meïr z"l résumait parfaitement la doctrine d'Israël : "Nous préférons vos condamnations à vos condoléances".

Nos pensées, vont ce soir, à Guilad Shalit otage français, détenu depuis 1886 jours par le Hamas. Ses parents sont toujours sans nouvelles. Les visites, même celles de la Croix-Rouge, lui sont interdites…

Marc Femsohn

 


 

Quels sont les versets du Coran ou Mahomet recommande de tuer les "infidèles" ?

a) Appels au meurtre dans le coran :

[2:191] Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous on chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.

[4:89] Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur.

[4:91] Vous en trouverez d’autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu’on les pousse vers l’association (l’idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s’ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors, saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné une autorité manifeste.

[5:33] La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment.

[8:12] Et ton Seigneur révéla aux anges: « Je suis avec vous : affermissez donc les Croyants. Je vais jeter l’effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous (décapitation) et frappez-les sur tous les bouts des doigts.

[8:17] Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais : mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient. Autrement dit c’est l’absolution par avance pour un meurtrier pour peu qu’il tue un infidèle au nom d’Allah.

[9:5] Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakát, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

[17:33] Et, sauf en droit, ne tuez point la vie qu’Allah a rendu sacrée.
Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche [parent]. Que celui-ci ne commette pas d’excès dans le meurtre, car il est déjà assisté (par la loi). Donc selon le Coran il existe des raisons tout à fait valables, conformes au droit, de tuer.

[33:61] Ce sont des maudits. Où qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement.

[47:4] Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru,frappez-en les cous (décapitation). Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions.

b) Haine contre les Juifs, les Chrétiens et les infidèles (dans le coran) :

[5:51] Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.

[9:30] Les Juifs disent : « Uzayr est fils d’Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d’Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ?

[5:14] Et de ceux qui disent: « Nous sommes Chrétiens », Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu’ils faisaient.

Sources :

Le Coran


 

 

Tag(s) : #IDENTITE NATIONALE RIPOSTE

Partager cet article

Repost 0