Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Madame, Monsieur,

Le quotidien Le Monde est en train de réunir des signatures pour obtenir de François Hollande la libération de Mahmoud Philippe El Shennawy.

Nous devons être plus nombreux pour obtenir qu'il RESTE en prison.

Merci de signer d'urgence la pétition  et de transmettre ce message le plus largement possible.

Je compte sur vous, car ce criminel multirécidiviste est considéré par les professionnels de terrain comme un « fou furieux très dangereux ».1

Voici les faits :

  • 1970 : premier holdup à 16 ans.
  • 1972 : condamné pour la première fois à 3 ans de prison pour vol avec violence.
  • 1975 : Philippe El Shennawy change de dimension en opérant un braquage à main armée avec prise d’otages. Avec un complice, il séquestre les employés d'une banque pendant plusieurs heures, avenue de Breteuil à Paris, et exige 6 millions de francs. La rançon est payée et ne sera jamais retrouvée2 !
  • 1977 : il est condamné à la perpétuité.
  • 1986 : cette peine est réduite à 20 ans et il bénéficie d’une libération conditionnelle en 1990 !

Dès sa sortie, il commet un nouveau braquage à Limoges (pour lequel il sera condamné en 1993).

  • 1997 : il bénéficie d’une permission de sortie ! Il en profite pour s’évader et braquer à nouveau une banque, le Crédit agricole de Rouen. Après 5 mois de cavale, il est à nouveau arrêté.
  • 2004 : il s’évade à nouveau, mais cette fois dans un flot de violence. Sous la menace d’une arme, El Shennawy et son complice ligotent quatre infirmiers et en prennent un autre en otage. Et lorsque le malheureux a réussi à s’enfuir, les deux criminels ont alors pris en otage un couple de Marseillais, pour se faire conduire à Paris3.
  • 2004 : les braquages se succèdent : 3 holdups dans des banques des Pyrénées-Atlantiques au cours desquels des employés et des clients sont mis en joue. Et traumatisés à vie.

La Caisse d'épargne de Pontacq est braquée à deux reprises en septembre et novembre 2004. Jean-Michel Bonis, l'employé de banque braqué deux fois, a raconté lors du procès :

«  Aujourd'hui, j'ai peur tout le temps. Je vis avec un stress permanent. Je ne tournerai jamais la page »4.

Deux fois, le malheureux employé a vu une arme pointée sur lui. Deux fois, à quelques semaines d'intervalle, il a vu sa mort en face.

  • 2005 : El Shennawy est enfin arrêté alors qu’il faisait des repérages autour d’une banque avec une voiture volée. On a retrouvé à son domicile un véritable arsenal, ainsi que de fausses cartes de police et de fausses pièces d’identité5.
  • 2008 : condamné à 13 ans pour vol à main armée, enlèvement et séquestration.

 

Alors dites-moi, sincèrement :

  • Pensez-vous vraiment que ce criminel a « passé beaucoup trop de temps en prison » ?
  • Croyez-vous qu’il a subi un « acharnement judiciaire et pénitentiaire » contre lui ?
  • Souhaitez-vous que, demain, vos proches puissent croiser El Shennawy dans la rue ?

 

D’après le spécialiste du monde judiciaire, Philippe Bilger, ancien avocat général près la cour d'appel de Paris, « François Hollande cèdera » à la pétition diffusée par le journal Le Monde6.

Aidez-nous à faire en sorte que ce ne soit pas le cas !!!

La Justice, en toute indépendance, l'a condamné à rester en prison jusqu'en 2032. S'il est gracié, cela signifierait que les peines prononcées par les tribunaux n'ont plus aucun sens.

Déjà, aujourd'hui, la perpétuité dure 20 ans seulement en moyenne. Déjà, un condamné à 20 ans ne purge que 10 ans de prison en réalité. Simplement du fait des lois en vigueur.

Si en plus nous, citoyens de France, laissons le président de la République libérer des criminels ENCORE PLUS TÔT, nous courons à la catastrophe.

POUR REFUSER LA GRÂCE DE MAHMOUD PHILIPPE EL SHENNAWY, SIGNEZ ICI.

Merci de transférer cet email partout autour de vous.

Avec tous mes remerciements,
Laurence Havel

 

http://news.institutpourlajustice.com/E09012013094454.cfm?WL=833&WS=888323_8731962&WA=1250

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0