Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur la liste Islam, un élu condamné

 

(19/10/2012)

 

Redouane Ahrouch, condamné pour coups et blessures avec incapacité sur son épouse, devrait bientôt siéger au conseil


ANDERLECHT Le 25 novembre 2003, la cour d’appel de Bruxelles a condamné Redouane Ahrouch, 42 ans, d’Anderlecht, à la peine de 6 mois d’emprisonnement, des chefs de coups et blessures volontaires avec incapacité de travail envers son épouse, ainsi que pour menaces écrites. Ahrouch se présentait dimanche sur la liste Islam et a été élu à Anderlecht. En campagne, il avait axé son programme sur l’éthique en politique. 

Porte-parole du parquet général de Bruxelles, l’avocate générale Liliane Briers confirme que Redouane Ahrouch né le 15 juillet 1970 a effectivement été condamné pour violences conjugales. Ahrouch avait bénéficié d’un sursis pour une durée de trois ans. 

À Anderlecht, la perspective de voir siéger au conseil communal un élu condamné en correctionnelle fait débat, étant donné la nature particulière des faits pour lesquels Ahrouch était jugé, la violence conjugale étant une priorité du plan national sécurité belge pour laquelle les parquets appliquent d’ailleurs depuis 2001 le principe de tolérance zéro. Ahrouch avait été condamné le 25 avril 2003 par le tribunal correctionnel. Refusant la peine, Ahrouch avait interjeté appel. Le 25 novembre, la cour d’appel l’avait maintenue. Il n’apparaît pas qu’Ahrouch ait demandé ni obtenu la réhabilitation. 

Dimanche, la liste Islam, qui se présentait dans les communes d’Anderlecht, Bruxelles et Molenbeek, a décroché deux élus. Et Redouane Ahrouch, avec 1.446 voix, est le candidat Islam ayant obtenu le meilleur score. À la fois tête de liste et candidat unique à Anderlecht, Ahrouch plaçait “l’éthique en politique ” au centre de “l’exercice politique” 

Nous retrouvons des interviews. Aucune ne fait état de ce passé judiciaire. En campagne, Ahrouch déclarait : “Je veux apporter de l’éthique. […] Ce n’est pas donné à tout le monde. Si on n’a pas d’éthique, on est comme les animaux. Les partis politiques ont perdu le sens de l’éthique. Moi, j’ai un bagage et je porte des valeurs.” 

Invité à préciser ces valeurs, Ahrouch indiquait notamment “le respect de l’autre”.

Classées entre le terrorisme et le trafic d’êtres humains, la violence intrafamiliale et la violence faite aux femmes sont deux priorités du plan national sécurité 2012-2015 des ministres Turtelboom et Joëlle Milquet.

 



Gilbert Dupont

© La Dernière Heure 2012

Tag(s) : #Islamophobie un devoir civique

Partager cet article

Repost 0