Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La RTBF et la propagande anti-chrétienne

Jean-François Nandrin, Enseignant

Mis en ligne le 22/03/2013

 

En boucle, le présentateur a demandé si le rituel de la présentation (gardes, musique, balcon) était de la "propagande".

Le direct de la RTBF lors de l’élection du pape laisse pantois par sa propagande antichrétienne goguenarde. Où est le service public d’information neutre ? Dans la France laïque, l’objectivité voire même la sympathie envers le pape ne semble pas poser problème aux grands médias ?

En boucle, le présentateur a demandé si le rituel de la présentation (gardes, musique, balcon) était de la "propagande". Quelle curieuse obsession! Quel mot chargé de sens! L’inflexion donnée à ce "reportage", ce n’est pas de la propagande?

On imagine mal le nouveau chef spirituel d’un milliard de personnes et chef d’Etat être élu, enfiler son pyjama et aller se coucher : oui, il y a un rituel bien huilé - tout comme d’ailleurs celui qui préside à un journal télévisé. Oui, il y a une présentation publique empreinte de fierté. En boucle aussi, la question de la doctrine : va-t-il la changer ou non ? Mauvaise question, bonne propagande : la doctrine serait donc à changer d’urgence, bonnes gens. Comme l’a finement répondu notre Archevêque, les cardinaux "ont probablement élu un pape catholique" ; il aura donc la doctrine catholique.

Elle ne plaît pas ? Elle n’est pas là pour plaire, elle est une proposition à saisir, et celui qui n’en veut pas est invité à simplement dire qu’il n’en veut pas, sans demander à l’Eglise de prendre son opinion. Au fond, l’Eglise, tout le monde serait d’accord, si elle était aussi d’accord avec l’opinion de tout le monde. Le représentant du Conseil laïque a été à cet égard le plus sage et le plus respectueux : à la question de savoir ce qu’il attendait d’un pape, il a répondu "rien" - sans juger nécessaire de l’agresser. On ne pouvait en dire autant de certains "catholiques" jouant aux chevaliers blancs.

Mgr Léonard ne connaît-il pas personnellement le nouveau pape ? On ricane qu’il doit être déçu - sous-entendu ses idées, proclamées rétrogrades, en prendront un coup. Il ne semble pas si déçu que ça, le lendemain, soulignant la "bonne idée" d’un pape venant d’Amérique latine, le choix rapide qui montre une cohésion (on parle d’une élection à 80 % des voix), et son nom programmatique. Mgr Léonard aurait-il dû danser un tango avec le journaliste pour dérider ce piteux commentateur ?

En boucle, le fait que les cardinaux ont certainement eu des caucus précédents le conclave, rien à voir avec l’Esprit Saint (soigneusement jamais cité, contrairement à ce qui se faisait sur les autres chaînes !). Compréhension puérile du Saint Esprit : qui peut croire, hormis la RTBF, qu’il y a un "saint téléphone" au milieu de la Sixtine et que brusquement la désignation tombe du Ciel ? Bien entendu, l’Esprit de Dieu éclaire à travers les discussions, les rencontres, les conférences, où les uns et les autres mesurent leurs avis !

Cela lui paraît si étranger que le journaliste en ajoute une couche en balayant d’une parole l’isolement des cardinaux ("un bâtiment soi-disant isolé du wifi"). On s’extasie enfin sur ses 76 ans ; l’ouverture d’esprit ne dépend pas de l’âge, comme l’ont montré certains commentateurs. D’ici à ce qu’on nous serve un complot jésuite !

Ainsi donc s’étale une dérision qui montre naïvement son manque de savoirs autant que d’objectivité. Mais paradoxalement, cela montre la très grande soif d’absolu de ces moqueurs : on attend de l’Eglise un comportement parfait et saint, une parfaite cohérence entre ses idées et sa vie. Un pape riche, des prêtres imparfaits, etc., c’est aussi choquant qu’une socialiste qui vivrait dans la commune la plus riche du pays. C’est bien sûr un exemple imaginaire, le Mal ne peut être que d’un côté.

Le fond du problème est le court-circuit permanent entre opinion et faits.

 

La RTBF n’a pas à dire aux citoyens comment penser mais à présenter les évènements autant que possible tels qu’ils sont. On constate trop que les médias (entre autres) sont tentés de confondre jugement sur les faits et opinion pure et simple, en général sans étayage d’aucune sorte. Ainsi notre société se délite-t-elle dans une purée d’opinions sans consistance, faite d’affirmations à l’emporte-pièce. L’exigence critique de la preuve est dépassée, l’opinion l’emporte.

 

http://www.lalibre.be/debats/opinions/article/804878/la-rtbf-et-la-propagande-anti-chretienne.html

Tag(s) : #Christianophobie

Partager cet article

Repost 0