Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Témoignage de Leila au foyer Maurice MAIGNEN 29 rue de lourmel Paris 15ème

 

 

 

   Le soir du 13 novembre 2007, nous nous sommes rendus au Foyer de jeunes travailleurs Maurice MAIGNEN, tenu par les religieux de la Congrégation St Vincent de Paul.

   Il est dans les habitudes du foyer d’offrir à ses jeunes la possibilité d’assister à des interventions extérieures pour les inciter à  réfléchir.

   Nous avons été accueillis chaleureusement pour le souper au réfectoire avec les jeunes.

  Ensuite devant une  assistance d’une soixantaine de jeunes (dont musulmans), Leila a témoigné de son cheminement l’a conduit jusqu’au baptême chrétien en 1997, à 24 ans.

Cela a duré 2 heures dont une heure de questions.

   

 

  Leila est la 2ème d’une famille de 5 enfants. Une enfance traumatisante dans Beyrouth en guerre, entre la maison familiale détruite par les bombes, de multiples déménagements, la précarité économique d’un père et une mère soumise.

 

Ses parents, chiites, se sont tournés vers l’intégrisme quand elle était enfant. : voilée dès l’âge de 9 ans, la pratique obligatoire des 5 prières musulmanes tous les jours, le ramadan scrupuleusement respecté…. Les frères au Hezbollah …

Et, en tant que fille, elle n’a pas le droit de faire de la bicyclette, ni de se baigner dans cette cité balnéaire, ni de jouer d’un instrument de musique. Les programmes TV sont filtrés.

 

Son désir est d’être vétérinaire…elle sera assistante sociale comme le veut son père qui  va la chercher et la ramène de la faculté tous les jours comme un objet précieux.

 

Avec une personnalité écrasée, Leila a bien trop peur pour parler aux garçons. Les professeurs sont étonnés par cette fille qui demande à quelle heure il fait nuit car elle a jamais pu sortir à ce moment là de la journée.

 

Pourtant  elle se posait des questions sur DIEU. Mais le Dieu de l’islam est écrasant et lointain. Elle aspirerait à une intimité avec DIEU.

 

Au cours de son cursus, durant ses lectures estudiantines concernant les droits des personnes, des passages la bouleversent :

 

·        « Si tu présentes ton offrande à l’autel et que tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse-là ton offrande et va d’abord te réconcilier avec ton frère ». 

Cette exigence de charité qui passe avant l’obéissance au rite est source de force et de liberté.

 

·        « Quiconque regarde une femme qui n’est pas la sienne au point de la désirer a déjà péché dans son cœur » Donc cela va beaucoup plus loin que les rites de purification par les ablations et que la dissimulation du corps… c’est vraiment nos cœurs que DIEU veut et voit. C’est beaucoup plus difficile de vivre avec un cœur net qu’avec un corps caché. Dieu regarde la pureté du cœur.

 

Puis un séjour de BAFA lui fait rencontrer des chrétiens qui lui parlent de leur foi,  notamment par un chant sur la nuit de Noel :

 

               La nuit de Noel, la haine s’efface

              La nuit de Noel, la terre fleurit

             La nuit de Noel on enterre la guerre

            La nuit de Noel pousse l’Amour

            Quand on donne un verre d’eau à quelqu’un qui à soif, c’est la nuit de Noel

            Quand on partage avec quelqu’un un habit d’amour c’est la nuit de Noel

           Quand on essuie les larmes de qqn c’est la nuit de Noel

           Quand on couvre le cœur d’espérance, c’est la nuit de Noel

           Quand j’embrasse quelqu’un sans hypocrisie, c’est la nuit de Noel

         Quand en moi meurt l’esprit de vengeance,  c’est la nuit de Noel

          Quand l’envie d’être à l’écart se dissipe, c’est la nuit de Noel

         Et quand mon âme plonge dans l’existence de DIEU c’est la nuit de Noel

 

Une émission de radio chrétienne captée par hasard et qu’elle écoute en cachette lui fait connaitre mieux JESUS. Elle est désormais sûre d’avoir découvert la Vérité qui la nourrit déjà.  

 

Le désir de Baptême grandit.

 

Il n y a pas de feu sans fumée, ses parents s’aperçoivent d’un changement. Son père la bat et tente de la « reprendre en main ». Il la menace de mort.

 

Son baptême au Liban est impossible. En 1997, aidé par un prêtre libanais, elle décide de partir à l’étranger sous prétexte d’une bourse d’études. Ce sera la France.  Ce même prêtre la baptisera ici.

 

                                           ******************************

 

Il est à noter que, dans leurs questions, les jeunes musulmans ont essayés de défendre leur religion sans argumenter sur la différence sunnisme/chiisme qu’ils semblent ignorer.

 

Presque à chaque fois leur intervention commence par : « le coran a dit que … ». Leila a pu leur répondre par la négative, elle qui l’a pratiqué et lu 5 fois (et on gagne le paradis à chaque lecture …)

 

Leila les à  inciter à lire le Nouveau Testament, c’est le seul but de son intervention, pour, comme elle, essayer de dire Oui à JESUS.

 

christ 2547

Tag(s) : #Conversions Musulmans

Partager cet article

Repost 0