Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Polemia Louis Mandrin

Trop, c’est trop : vers une révolte des Français de souche ?

 

C’est l’été : Polémia va ralentir ses mises en ligne de nouveaux textes. Et en rediffuser de plus anciens avec un mot d’ordre : à bas la tiédeur ! Voici donc des textes chocs aux antipodes du politiquement correct, des réflexions de fond sans concession et à la rubrique médiathèques, des romans et des essais à redécouvrir.

Toutes

les

enquêtes d’opinion convergent : les Français de souche en ont assez. Ils ne supportent plus ce qu’il y a de « trop » dans notre société désormais : trop d’immigration, trop de culpabilisation, trop d’insécurité, trop de politiquement correct, trop de déni de démocratie, trop de violences et de dégradations à l’école, trop de chômage, trop de « réformes » inutiles, rop d’inquiétudes sur l’avenir, trop de diabolisation. Michel Geoffroy décrit pour Polémia les raisons de la révolte qui monte.


1) Trop d’immigrés qui ne manifestent aucune volonté de « s’intégrer » et de devenir de vrais Français par la civilisation et la culture ; trop d’immigrés qui cultivent leurs particularismes d’une façon ostentatoire, et qui affirment de plus en plus leur religion – l’islam – dans l’espace public, au mépris de la laïcité et avec la lâche complicité des pouvoirs publics ; trop d’Africains qui se constituent en communautés.

2) Trop de culpabilisation et de repentance à l’encontre des seuls Européens et des seuls Français de sang et de souche ; trop de mépris de la nation française et de son histoire ; trop de parti pris en faveur de nombreux allogènes, dont il est interdit de critiquer le comportement même délictueux, sous peine de « racisme » ; trop de discrimination à l’encontre des Français de souche.

3) Trop d’insécurité pour les honnêtes gens, trop de bienveillance pour les criminels et délinquants récidivistes ; trop de délinquants d’origine immigrée ; trop de « zones de non-droit » ; trop de corruption dans la classe politique ; trop de police, trop de radars et trop de juges mais pas assez de sécurité et de moins en moins de liberté pour le citoyen.

4) Trop de politiquement correct ; trop de répression de la liberté de parole, trop de propagande et de travestissement de la réalité dans les médias ; trop de publicité cynique et agressive ; trop d’américanisation de la culture.

5) Trop de déni de démocratie ; trop de « minorités » bruyantes, trop de « communautés », trop « d’autorités morales », trop de lobbies qui prétendent imposer leurs préjugés et leurs seuls intérêts à la majorité des Français ; trop de mépris du peuple français de la part de l’oligarchie politico-médiatique ; trop de promesses non tenues par les politiques, qu’ils soient de gauche comme de droite.

6) Trop de violences et de dégradations à l’école ; trop de maîtres qui capitulent devant les élèves et devant leurs parents ; trop de laxisme éducatif et universitaire ; trop de diplômes qui ne valent plus rien sur le marché du travail.

7) Trop de chômage, trop de petits boulots, trop de contrats à durée déterminée, trop de délocalisations, trop de désindustrialisation ; trop d’inégalités sociales, trop de profits pour les uns, trop d’insécurité économique pour les autres ; trop de difficultés à se loger lorsqu’on est jeune ; trop d’impôts et de taxes pesant sur les classes moyennes et populaires.

8) Trop de « réformes » inutiles qui ne s’attaquent pas aux vraies questions qui préoccupent les Français ; trop de services publics « reformés » mais qui ne fonctionnent plus ; trop de fonctionnaires découragés ; trop de fermetures de services publics de proximité.

9) Trop d’inquiétudes sur l’avenir : trop de dépenses sociales que les actifs ne peuvent plus financer, trop de menaces sur les économies et les retraites ; trop de dettes publiques et privées.

10) Trop de diabolisation des Français qui respectent les lois, qui demandent que cesse cette situation qui les révolte, qui ne sont ni « racistes », ni « fascistes », ni « d’extrême droite » mais qui veulent enfin être entendus de la classe politique et voir leur opinion représentée dans les médias.

 

http://www.polemia.com/trop-cest-trop-vers-une-revolte-des-francais-de-souche/

 


 

 

Proposition de nettoyage du pays.

 

1/ priorité, dégager toute la classe politique, mais toute, suppression de l'éna, ils sont tous responsables du désastre.
2/ arrêt net de toute immigration.
3/ organisation de renvoi de tous les musulmans et en particulier les convertis, dans tous les pays de leur admiration idéologique, sauf ceux qui font allégeance immédiate à la République, à l'occident et abandonnent leur religion par une cérémonie officielle.
4/ destruction de toutes les mosquées, destruction de tout ce qui rappelle l'islam sur le territoire.

 

Si la France engage cette révolution là, l'Europe entière suivra et l'Allemagne en pa...rticulier ou l'ambiance est pratiquement la même qu'en France.

La France devrait être l'inauguratrice du partage du monde entre islam et occident. Aux USA, ils n'en peuvent plus non plus d'Obama, qu'ils considèrent comme l'ennemi de l'intérieur en train de détruire l'Amérique, on pourrait dire la même chose de Hollande.

Nous ne vivions pas si mal sous le bloc communisme et le reste du monde. Aujourd'hui ce sera islam et le reste. On a pas besoin d'eux pour consommer et nous pouvons militairement reprendre possession du pétrole et le gaz. Ecraser militairement les monarchies pétrolières et l'Algérie. Voilà ce que moi je recommanderai de faire.

Mais, pour être en état, il faut la collaboration de l'armée et de la police pour faire dégager tous les politiques, hauts fonctionnaires énarques. Comme il n'y plus de place dans les prisons, les prisonniers musulmans ou non, seraient déportés en Guyanne, comme au bon vieux temps et dans les prisons, on mettrait la fange politique, énarchique.

Première ébauche de programme de sauvetage de l'occident contre la conquête de l'islam. Pas vraiment démocratique, mais à la guerre, comme à la guerre, il faudra bien procéder de manière autoritaire. Et, ceux qui ne sont pas contents devront être mis hors d'état de nuire, tant que le projet n'est pas terminé.

         

 

Michel Geoffroy

 

 

Tag(s) : #IDENTITE NATIONALE RIPOSTE

Partager cet article

Repost 0