Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rhône. Vénissieux: la vérité des faits sur le grave accident qui a déclenché une émeute

"Selon nos informations, les forces de l’ordre ne devraient pas multiplier les contrôles d’identité afin d’éviter de faire monter la tension, mais des effectifs nombreux sont en alerte pour intervenir à tout moment dans le quartier. "

Mon commentaire: comme je le souligne si souvent. C'est la guerre et personne ne veut citer ce vocable. Que l'état, avec un petit "é" soit constamment attaqué, mis en cause de manière mensongère, est bien la preuve que cette immigration de masse ne tolère plus la loi de la république, avec un petit "r", mais souhaite appliquer les leurs. Mais que faut-il encore pour que vous vous réveillez, pour que vous vous révoltiez ? Pourquoi la police et l'armée ne désobeissent pas ? Ils seraient surpris de voir toute la France derrière eux !

Vu 20353 fois Publiée le 26/10/2013 à 13:25

Un accident grave dans la soirée, de fausses rumeurs, un affrontement entre des familles, police et pompiers pris à partie dans un climat d’émeute : le mauvais scénario de violences urbaines a éclaté vendredi soir dans le quartier des Minguettes à Vénissieux. Dès le lendemain, la direction de la police a tenu à préciser les circonstances de l’accident, afin de dissiper toute information malveillante

Les faits

Deux véhicules se sont violemment percutés vendredi soir à 22h30, rue des Martyrs de la Résistance : une voiturette et une moto. Agés de 60 ans, le conducteur de la voiturette a été gravement blessé et transporté à l’hôpital. Ses jours ne sont pas en danger. Agé de 31 ans, le pilote de la moto est très grièvement blessé, dans un état beaucoup plus préoccupant. Son pronostic vital est sérieusement engagé. Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances et les responsabilités exactes de l’accident. «Des rumeurs ont dit que la police était en cause dans l’accident, c’est complètement faux, c’est un accident de la route aussi dramatique que banal, les rumeurs n’ont pas lieu d’être » déclare Albert Doutre, directeur départemental de la sécurité publique, qui dénonce « l’inconscient de personnages tourmentés à l’origine de ces rumeurs » et en appelle au respect des familles. 

Le contexte

Sans pouvoir encore déterminer les responsabilités dans l’accident, les policiers ont constatés que les deux victimes étaient en infraction. Le conducteur de la voiturette roulait avec un taux d’alcoolémie positif. Le pilote de la moto roulait sans permis de moto et son permis de voiture était invalidé. Il faisait d’ailleurs l’objet de deux fiches de recherche pour des condamnations à la suite d’une conduite malgré invalidation du permis. 

La réaction

Les deux victimes sont originaires du même quartier. Leurs familles se sont affrontées sur les lieux de l’accident dans la soirée de vendredi. La police est intervenue pour tenter de ramener le calme. La situation s’est alors retournée contre les secouristes et les policiers, avec des jets de pierres. Des renforts ont été sollicités, avec une section de CRS. Le frère du motard blessé a été interpellé et placé en garde à vue. Face à une centaine d’individus, les policiers ont dû utiliser des tirs de gaz lacrymogène et de flash Ball. Quatre policiers ont été blessés, dont deux par des jets de projectiles.

Les suites

Michèle Picard, maire de Vénissieux, s’est rendue hier soir vendredi au commissariat et ce samedi matin dans le quartier des Minguettes. Des identifications pourraient donner lieu à d’autres interpellations dans les heures à venir. Un dispositif policier massif est prévu. Le directeur de la police annonce « une sécurisation extrêmement forte et dissuasive, de jour comme de nuit. » Selon nos informations, les forces de l’ordre ne devraient pas multiplier les contrôles d’identité afin d’éviter de faire monter la tension, mais des effectifs nombreux sont en alerte pour intervenir à tout moment dans le quartier.    

 

choisistafrance2

Tag(s) : #Fin de l'Etat de droit

Partager cet article

Repost 0