Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers une fin proche de l’Islam : L’EIIL a juré de détruire la Kaaba à la Mecque

unnamed

Vers une fin proche de l’Islam : L’EIIL a juré de détruire la Kaaba à la Mecque et de « Tuer ceux qui adorent la pierre ».

Les représentants de L’État islamique en Irak et au levant (EIIL) ont déclaré qu’ils détruiront la Kaaba – après la conquête de l’Arabie Saoudite.

L’agence de Presse Azerie (APA) rapporte l’information en citant des médias turcs selon laquelle l’EIIL veut prendre le contrôle de la ville d’Arar en Arabie Saoudite et commencer des opérations hostiles au régime saoudien à partir de la-bas.

Le groupe islamique, qui a annoncé récemment la mise en place d’un califat sous l’égide de Abou Bakr Al Baghdadi, exhorte les Saoudiens à soutenir les djihadistes.

Abou Tourab Al Mugaddasi (membre de l’EIIL) a déclaré qu’ils allaient détruire la Kaaba à La Mecque :

« Si Allah le veut, nous allons tuer ceux qui adorent des pierres à la Mecque et détruire la Kaaba. Les gens vont à la Mecque pour toucher les pierres, pas pour Allah » (1).

La Kaaba mécquoise (ou la « Maison d’Allah » ou la « Maison Sacrée », termes honorifiques utilisés pour désigner la Kaaba) fut édifiée à une époque indéterminée.

Les anciens chroniqueurs rapportent qu’avant l’avènement de l’Islam, il y avait 24 kaabas dans la péninsule d’Arabie, mais celle de La Mecque était vénérée par toutes les tribus.

Les populations bédouines vinrent de toute l’Arabie y déposer les statues de leurs idoles, auxquelles elles rendaient visite une fois par an lors d’un pèlerinage.

Le Coran prétend que c’est le prophète Abraham qui l’a construite avec l’aide de son fils Ismaël.

Lors de leur prières, les Musulmans se prosternent 5 fois par jour en direction de ce morceau de météorite orné d’argent. Lors du hadji, les pèlerins se bousculent pour caresser ou embrasser la pierre noire.

Le rite islamique veut que les pèlerins tournent 7 fois autour de la kaaba,  »la Maison d’Allah », un culte que l’on retrouve dans les sectes et « religions » païennes.

On rapporte authentiquement que le numéro deux de l’Islam, le général Umar Ibn ul-Khattâb, a dit lorsqu’il embrassa la pierre :

« Je sais très bien que tu n’es qu’une pierre, tu ne peux ni nuire ni profiter à quiconque, et si je n’avais pas vu le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, t’embrasser, je ne t’aurais jamais embrassée. »

Selon un hadith (un dire du prophète), cette pierre avait l’habitude de saluer le prophète de l’Islam.

Jabir ibn Samura rapporte que le Messager d’Allah (Mahomet) a dit :

« Je reconnais la pierre de la Mecque qui avait l’habitude de me saluer avant ma venue comme Prophète, et je reconnais cela même aujourd’hui ». [Muslim, Livre 30, Numéro 5654]

Le but des Musulmans en vénérant la Kaaba est d’en tirer une bénédiction. C’est pour cette raison d’ailleurs que les fondamentalistes parmi les musulmans, notamment les wahhabites considèrent le reste des Musulmans comme des hérétiques du fait qu’ils tournent autour de la  »Maison » comme ils tournent autour des tombes de leurs « saints ». Ils refusent la prosternation devant tout autre qu’Allah.

De nombreux prédicateurs wahhabites se sont d’ailleurs fermement opposés à toute préservation des sites historiques islamiques, y compris ceux étroitement liés à la vie du Prophète, lesquels pour eux, encouragent le Shirk, le péché d’idolâtrie.

Les Wahhabites estiment que le fait de tourner autour de la Kaaba et de la vénérer est une association majeure avec les païens.

D’ailleurs ici il y a une convergence, avec l’Ancien testament :

‘Vous ne vous ferez pas de faux dieux, vous ne dresserez pour vous ni statue, ni pierre levée, et vous ne placerez dans votre pays aucune pierre ornée pour vous prosterner devant elle : je suis le SEIGNEUR (YHWH), votre Dieu ». (Lévitique 26:1)

La destruction annoncée par L’EIIL de la Kaaba à la Mecque serait-elle une fin de l’Islam ?

Oui répondent la majorité des observateurs.

La Kaaba, est jusqu’ici une des adorations les plus importantes et le site le plus sacré de l’Islam. Elle est un pilier du pèlerinage, qui est lui un des piliers de l’Islam. Sa destruction signifirait tout simplement l’effondrement de la religion musulmane.

Sami Aldeeb, professeur des Universités, directeur du Centre de droit arabe et musulman en Suisse, partage cette vision.

Pour ce spécialiste de la question musulmane, l’Islam, tel qu’il est prêché, appliqué en particulier par les fondamentalistes qu’il identifie aux pires nazis, va imploser avec certitude (2).

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mahomet prévoyait lui même la destruction de la Kaaba : un des rapporteurs du nom d’Abou Hourayra a noté que le Messager d’Allah (Mahomet) a dit:

« La Kaaba sera détruite par un abyssinien (originaire d’Abyssinie ou Éthiopie) du nom de Dhou As-Souwayquatayn ». (Al-Boukhari n°1519)

L’Arabie Saoudite cible idéale pour le mouvement djihadiste

Aujourd’hui l’organisation de l’État islamique en Irak et au Levant, communément appelée Daech, ambitionne de remodeler les frontières du monde musulman, dont l’Arabie Saoudite. Avec l’annonce d’un nouveau califat, proclamé le 29 juin dernier, le mouvement djihadiste le plus violent, qui a mainmise sur une grande majorité de la Syrie et près des deux tiers nord de l’Irak, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Le titre de successeur au prophète Mohamed

Abou Bakr Al Baghdadi, proclamé calife et imam des Musulmans du monde entier, se trouve à la tête de Daech. Celui qu’on surnomme aujourd’hui « L’Atilla du Levant », se réserve le titre de successeur au prophète Mohamed. Une distinction disparue depuis 1923, avec l’empire ottoman.

Dans un message qu’il a adressé, la veille du mois de Ramadan, à l’ensemble des moujahidines et à la Oumma islamique, il appelle ses partisans à prendre leur revanche après les torts causés aux Musulmans à travers le monde. Un message dans lequel il a pointé du doigt également l’Arabie Saoudite où le régime est considéré comme usurpateur.

Dans son discours du 29 juin, il annonce que son organisation portera désormais le nom d’État islamique, sans aucune limite géographique, et ce, afin de marquer ses ambitions de s’étendre au monde entier, au-delà des frontières. Et des disciples, nombreux, le rejoignent chaque jour.

A Riyad , le discours ne semble pas être tombé dans l’oreille d’un sourd

Les autorités saoudiennes craignent l’avancée fulgurante des djihadistes de l’EIIL en Péninsule Arabique, car le roi Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud se considère comme le Gardien des lieux saints de l’islam.

D’ailleurs plusieurs djihadistes originaires d’Arabie Saoudite rejettent la qualification de « saoudien », ils se disent « de la péninsule arabique » (Jazraoui) et renient en bloc leur nationalité saoudienne. Cette réalité se reflète clairement dans les vidéos et communiqués officiels de l’EIIL, dans lesquels on voit des djihadistes saoudiens déchirer et brûler leurs passeports.

Les médias saoudiens sont, eux aussi, en guerre ouverte contre l’EIIL qui veut détruire la Kaaba à la Mecque. Les autorités religieuses saoudiennes édictent quasi quotidiennement des « fatwas » interdisant à leurs compatriotes de rejoindre les groupes djihadistes. Quant aux prisons saoudiennes, elles débordent de djihadistes de retour au pays, d’aspirants djihadistes et même de sympathisants à la cause du djihad n’ayant aucun lien avéré avec une quelconque organisation.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Souhail Ftouh pour Dreuz.info.

(1) Source : http://en.apa.az/news/213369
(2) Source : http://www.lesobservateurs.ch/wp-content/uploads/2013/01/sami-aldeeb-240113.mp3

Tag(s) : #Actualités

Partager cet article

Repost 0