Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

ISLAM  : LA RELIGION


 DE  L'ANTICHRIST

 



 

Je connais tes oeuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs; que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t'es point lassé.

(Ap.2.2-3)


 


L'islam est par nature, la religion de l'antichrist, venant après le CHRIST, Le renier, contrer Son enseignement et rejeter Sa doctrine. L'islam renie, et rejette :

  • La nature divine du CHRIST
  • Sa Crucifixion donc la Rédemption,
  • La SAINTE TRINITE.

L'islam est la seule religion reniant en bloc tout ce que Jésus a accompli par Son Divin Ministère et son Saint Sacrifie.

Ceci est la définition même du mot ANTICHRIST.

Comme le dit  l'abbé Pagès : "Qui peut venir après le CHRIST, sinon l'antichrist, qui peut venir après JESUS sinon Mahomet ?"

 

Aurions-nous un discours "haineux" envers les musulmans ?


Lorsque nous osons remettre en question l'authenticité de l'islam, en nous référant strictement au coran et aux hadiths, nous sommes invariablement taxés de racistes, ou mieux, d'intégristes ! (il est vrai que les poseurs de bombe sont les chrétiens, c'est bien connu), mais qu'en est-il réellement ?

C'est par amour pour notre prochain (musulmans) que nous avons le devoir de dénoncer cette doctrine que le démon a infusé à l'humanité.


2 Pierre 2/1 : « Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.»  

 

Nous ne combattons pas les musulmans, qui sont nos frères, mais l'erreur et la perdition dans laquelle ils se fourvoient et damnent chaque jour leur âme. 


"Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes."Eph.6:12

 

 

 

 

1ère PARTIE : DES ORIGINES DE L'ISLAM

 


 

 

 

QUI EST ALLAH ?




ALLAH N'EST PAS DIEU !

 

 

 

Contrairement à ce que croient et voudraient nous faire croire les musulmans, Allah n'est pas le Dieu des chrétiens et des juifs, mais un dieu dont l' origine est connue comme remontant  à l'Antiquité où il était adoré dans tout le Moyen Orient et plus précisément à Babylone comment étant le "Dieu Lune", représenté par un taureau (force et fécondité) ou parfois simplement ses puissantes cornes.

Le coran nous révèle que les arabes païens adoraient eux aussi ce Dieu Lune, nommé Hubaal, et qui deviendra dans l'Ancien Testament Baal, le "veau d'or", l'idole qu'adorèrent les juifs durant l'absence de Moïse. Ex:32, 1 Rom:12.28-32, Ps:106.19-20.

Hubaal eut trois filles,  Al-lât, la déesse du soleil, Al-Manat la déesse du destin et de la mort, et Al-Uzza, l’étoile Vénus. Ces divinités furent priées par Mahomet dans les fameux "versets sataniques" Coran: 53.19,29

 

 

 

POURQUOI ALLAH EST UN PSEUDONYME DE SATAN

 

 

 

Il n'existe strictement aucune relation entre le Tétragramme YHWH (nom reel de Dieu) et ALLAH !

 

Satan en revanche, singeant Dieu et voulant se faire lui-même Dieu - Quis ut Deus ? - en allah réussit son pari et profitant des coeurs corrompus des hommes, se fait adorer en tant que tel.

Lui et lui seul, rejetant violemment ce qui fait la nature même de DIEU qui est un Dieu de relation et donc un Dieu d'amour, en trois personnes. Allah lui, veut être le seul à être adoré.

 

L'antichrist veut siéger dans le temple de Dieu, voulant s'elever au dessus de tout ce qui est appelé Dieu. 

 

"Que personne ne vous séduise en quelque manière que ce soit: car ce jour ne viendra point que l’apostasie ne soit arrivée auparavant, et qu’on n’ait vu paraître l’homme de péché, cet enfant de perdition, cet ennemi de Dieu, qui s’élèvera au-dessus de tout ce qui est appelé Dieu, ou qui est adoré, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, voulant lui-même passer pour Dieu."

Thessaloniciens Chapitre 2


Jusque dans le livre prophetique de St Jean sur la fin des temps (Apocalypse), le seul et unique lieu saint est la montagne de sion , là ou devait se faire le sacrifice d'Isaac par Abraham.

Mahomet, sous l'influence de satan a modifié la direction de la prière en direction de la Mecque et sa pierre noire. Elle est maintenant EN SENS CONTRAIRE, à l'opposé de la montagne de sion.

 

 

ALLAH UN "DIEU" CRUEL ET GUERRIER


 

L'ISLAM : UNE RELIGION DE PAIX ET D'AMOUR  ?


 

Selon l'islam, allah est un dieu cruel et guerrier exigeant la destruction, l'asservissement et la mort des non-musulmans et plus particulièrement des juifs et des chrétiens :

 

Coran : (sourate.verset)


9:30 Les juifs ont dit : Ozaïr est fils dAllah. Les Chrétiens ont dit : Le Messie est le fils dAllah. Tel est ce quils disent. Qu'Allah les anéantisse !

9:123.  O vous qui croyez ! Combattez ceux des Infidèles qui sont dans votre voisinage ! Quils trouvent en vous de la dureté !

47:37,35  Ne faiblissez donc pas ! N'appelez point à la paix alors que vous avez la supériorité ! Allah est avec vous et Il n'abolira pas vos (louables) actions. N'appelez point à la paix.

4.89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur

 

 


 

5.33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

5.34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir.

5.38. Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah.

 

 

 

QUEL SORTE DE DIEU PEUT BIEN EXHORTER SES CREATURES, SES ENFANTS, A COMMETTRE DE PAREILS ACTES SINON LE DEMON LUI MEME ?  

LES MUSULMANS VOULANT PLAIRE A ALLAH EN EXECUTANT SCRUPULEUSEMENT SES ORDRES NE DEVRAIENT ILS PAS SE POSER LA QUESTION SUIVANTE : 

QUE FERAIENT ILS DE DIFFERENT S'ILS VOULAIENT PLAIRE A SATAN ?

 

 

 


 

VOICI CE QUE LE VRAI DIEU COMMANDE A SES ENFANTS, PAR LA BOUCHE DE SON FILS UNIQUE JESUS-CHRIST, VRAI HOMME ET VRAI DIEU !

 

 

Vous avez appris qu'il a été dit: oeil pour oeil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre.

 Si quelqu'un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.

Si quelqu'un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui. Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi.
 

Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

 
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n'agissent-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens aussi n'agissent-ils pas de même?
 

Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

 

 

 


 

 

 

 

QUI EST MAHOMET ?

(Muhammad, Mohamed)

 

 

Mahomet serait né vers l'an 570 en Arabie et mort en 632, à Médine. Le document le plus ancien que nous possédons à son sujet, appelé Sira, écrit par un certain Ibn Ishaq, est daté de la fin du VIIIè siècle, c'est-à-dire cent ans APRÈS la mort de Mahomet... et encore, l'original ayant disparu, ce n'est qu'en partie seulement qu'il est accessible dans une recension d'Ibn Hisham, mort lui-même en 834, soit deux siècles plus tard... C'est dire que, selon les sources musulmanes elles-mêmes, il n'y a pas de témoignage direct concernant Mahomet... 
 

 

Mais le caractère problématique de ce que l'on peut donc effectivement savoir au sujet du grand conquérant et prophète de l'islam redouble du fait que les sources contemporaines extra-musulmanes ne mentionnent pas elles non plus son existence... Ce qui est inconcevable tant il est vrai que tout événement historique important ne peut pas ne pas faire parler de lui et donc laisser des traces... 

 
C'est ainsi que Sophrone, évêque de Jérusalem, ne parle pas plus de Mahomet, de Prophète, que de Coran ou d'islam dans ses récits de la prise de Jérusalem par le 2ème calife Omar en 638... non plus que Jean 1er, patriarche jacobite de Syrie, dans ses célèbres controverses avec l'émir Saïd ibn Amir en 644... Et il faut attendre le dixième siècle pour trouver dans les pays conquis par l'islam qu'il soit question d'un prophète auquel les Sarrazins auraient obéi...

 

L'absence de documents contemporains des origines de l'islam, pour une époque qui n'est pourtant pas si éloignée de nous, et dans une région de si brillantes civilisations (Babylone, Byzance...), constitue un cas unique dans l'histoire... et ne peut pas donc ne pas laisser supposer une manipulation de l'histoire des origines de l'islam.


Pourquoi n'est-ce qu'au IXè siècle que l'on voit apparaître des « Vie de Mahomet », les « Sîra » ?

Parce que le Coran ne mentionne ni le nom patronymique de Mahomet, ni ne relate sa biographie, et qu'il fallait bien donner une consistance à l'inspiré par qui était apparu le Coran tombé du ciel, c'est à dire le recueil de textes judéo-nazaréens assemblés par le troisième calife...

 
Lorsque les musulmans entendent par exemple en 3.144 ; 33.40 ; 47.2 : « MHMD », ils identifient ce participe passé signifiant le « bien-aimé » avec Mahomet, et de même en 61.6 ils identifient Mahomet avec « HMD » qui veut dire « Précieux », mais les termes « Bien-aimé » et « Précieux » étaient à l'époque des surnoms donnés par les juifs dans le Talmud à Moïse, et au prophète Daniel, dont tout le monde dans l'ambiance apocalyptique du Moyen-Orient d'alors connaissait les écrits. « Mhmd-Daniel était la référence apocalyptique par excellence utilisée par la propagande messianique. ». 

 
C'est pourquoi lorsque Thomas le Presbytre mentionne vers 640 la prise de Gaza (634)1, il nomme les vainqueurs « Tayayés (arabes) d-Mhmd ». De même, lorsqu'en 696 le 5è calife, Abd al-Malik, fait frapper un dinar damascène à son effigie, il se nomme lui-même « Mhmd rassul (Messager) Lla (de Dieu) ».

Lorsque la chronique syriaque relate le règne du dernier empereur de Perse (Yazdgard III, 632-651), elle parle de Mhmd comme étant vivant, alors qu'elle est écrite en 670... C'est que Mhmd désignait en fait un titre, une fonction, celle de Calife, assumée par Abu Bakr, puis par ses épigones, aussi vrai que César désignait les empereurs romains, et que le titre de Mahdi a été porté aussi bien au Maghreb du Moyen-âge qu'au Soudan du XIXème siècle...

 
Une autre preuve que Mahomet est un personnage légendaire créé au IXème siècle pour faire pièce aussi bien au Moïse des juifs qu'au Jésus des chrétiens, est que contrairement à son importance actuelle dans la religion musulmane qui l'associe à Allah jusque dans sa profession de foi, la chahada, qui dit : « Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah et Mahomet est son prophète », Mahomet n'apparaît pas dans la chahada gravée en 688-691 par Abd al-Malik au fronton de la mosquée du Dôme du rocher de Jérusalem, comme on peut encore le constater, non plus que dans la chahada primitive présente dans le Coran (3.19) : « La religion aux yeux d'Allah, c'est la soumission. ». point final ! Ni dans celle en vigueur jusqu'en 775, qui disait : « Il n'y a de divinité qu'Allah, pas d'associé à lui. ». Point final ! Pas de Mahomet ! Et effet, qui pourrait venir après le Messie ? Et pour faire quoi ?

 
Que celui qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende !

 
Source : Abbé Guy Pagès : islametverite.com 

 

 


L'islam ne prêche que la haine

 


 

http://www.youtube.com/watch?v=3N3mPtiz3l4&feature=related

 

 

 


 

La violence légitime en islam, par le professeur Yadh Ben Achour

20110420101148__ben-achour1.png.jpg

"Naviguant entre la théologie et la politique, le fer coranique deviendra le glaive étatique. Tel est le socle de ces théories de la violence légitime, aussi bien celle de Dieu que celle de l'homme. La violence est un concept théologique et politique central. Les catégories de la raison politique et de la raison théologique sont identiques, puisque l'instauration de l'ordre de l'univers et de celui de la cité provient de la volonté de Dieu. C'est à partir de là que les théologiens ont distingué une violence reprochable, celle de l'homme désinstaurant par sa violence et sa malfaisance l'ordre instauté par Dieu, et une contre-violence irréprochable, celle de Dieu et celle de l'homme, réinstaurant l'ordre que l'homme a désinstauré. Sous ce jour, un devoir de violence s'exerce par les formes juridiques connues de la violence en terre d'islam : le jihâd, la violence pénale et toutes ses catégories(hudud et ta'zir)." pages 91 et 92 de  La deuxième Fâtiha, l'islam et la pensée des droits de l'homme paru aux Presses universitaires de France, 2011.

(Le professeur de droit Yadh Ben Achour, spécialiste des idées politiques en islam, enseigne à l'Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman.Lors de la révolution tunisienne de 2011, il est nommé à la tête d'une commission de réforme des textes et des institutions, chargée de débarrasser le droit tunisien des dispositions du régime déchu de Ben Ali. Cette commission fusionne ensuite avec les révolutionnaires et représentants de partis et d'associations réunis au sein du Conseil pour la protection de la révolution pour devenir la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique. À sa tête, il met en place les institutions chargées de veiller sur la transition démocratique en Tunisie)

Lire tous les articles de notre catégorie Connaître l'islam.

 

http://www.islamisation.fr/

 

 

http://youtu.be/8MbJ5f_PNU0

 


 

 

Partager cette page

Repost 0