Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

10/04/2013

150 Chrétiens enlévés dans la seule région de Minya en Egypte (source Intérieur)

Une dépêche Associated Press introuvable dans les rédactions françaises, comme d'habitude (voir notre dossier Egypte compilant toutes les persécutions ignorées depuis 2011 )

egypte,coptes,persécutionx coptes,enlèvements coptes


Depuis 2011 les persécutions vont crescendo. 90 000 Coptes auraient déjà fui le pays. Un échantillon non exhaustif de l'année 2011 ci-contre (agrandir > cliquer)



Associated Press 7 avril 2013 (extrait)

"MATAI, Égypte - La résistance d'Ezzat Kromer à ses ravisseurs n'a pas duré longtemps. L'un des hommes armés et masqués tira une balle entre ses pieds alors qu'il était assis derrière le volant de sa voiture, et ajouta calmement, "La prochaine ira dans ton cœur."

Le gynécologue chrétien dit qu'il a été embarqué de force dans un véhicule de ses ravisseurs, forcé de se plier sous leurs pieds sous la banquette arrière durant un trajet de 45 minutes, puis jeté dans une petite chambre froide alors que ses ravisseurs ont contacté sa famille pour une rançon.

Durant 27 heures, il a enduré les coups, les insultes et les menaces à sa vie, les yeux bandés, un bandage d'étanchéité sur sa bouche et des boules Quiès dans ses oreilles.

Le cas de Kromer fait partie d'une augmentation spectaculaire des enlèvements ciblant les chrétiens, y compris les enfants, dans la province sud de l'Egypte de Minya, la plus grande concentration de chrétiens du pays, mais aussi une région où sont implantés les islamistes radicaux. Lire la suite

 

Les enlèvements sont le plus souvent attribués à des bandes criminelles qui opèrent plus librement  depuis l'effondrement sécuritaire de l'Egypte après la chute de l'autocrate Hosni Moubarak à l'automne 2011.

La criminalité a augmenté en général à travers l'Egypte, frappant les musulmans. Mais la vague d'enlèvements en Minya a spécifiquement ciblé les chrétiens, des responsables Coptes et des militants des droits blâment l'atmosphère créée par la montée en puissance des islamistes purs et durs.

Ils soutiennent que les criminels sont influencés par la rhétorique de religieux radicaux, qui présentent la minorité chrétienne d'Égypte comme des citoyens de seconde classe,  les autorités n'ont aucun zèle à enquêter sur ces crimes, baignées par la même dépréciation.

Au cours des deux dernières années, il ya eu plus de 150 enlèvements signalés dans la province - tous des chrétiens , selon un haut responsable au ministère de l'Intérieur, qui est en charge de la police.

De ce nombre, 37 l'ont été dans les derniers mois seulement,affirme le fonctionnaire parlant à l'Associated Press sous condition d'anonymat parce qu'il n'était pas autorisé à communiquer ces renseignements.

Kromer, père de trois enfants, a été enlevé le 29 janvier alors qu'il se rendait à la maison  dans le village de Nazlet el-Amoden. Dès le lendemain, sa famille a payé £ 270.000 égyptiennes - soit près de $ 40,000 - à un intermédiaire et il a été libéré.

"Je ne peux pas commencer à vous conter combien cette expérience fut horrible," affirme Kromer à l'Associated Press dans sa ville natale de Matai, 110 miles (180 kilomètres) au sud du Caire. Sa joue gauche où il a été frappée à plusieurs reprises est toujours douloureuse, comme c'est son index, dont un kidnappeur plié plusieurs fois en arrière, menaçant de le casser.

Il dit qu'il a été laissé avec le sentiment que, en tant que chrétien, le pays n'est plus pour lui. Il a abandonné sa pratique rentable en Nazlet el-Amoden et se prépare à déménager en Australie. «Ma femme ne voulait même pas discuter de la sortie d'Egypte. Maintenant, elle veut partir", a-t-il dit.

"Il y a des conséquences aux lois islamiques," at-il dit tristement. "Les choses vont mal aujourd'hui. Ce qui vient sera certainement pire."

Répondant aux allégations selon lesquelles les autorités n'ont pas enquêtées sur les crimes contre les chrétiens, le chef de la sécurité de Minya, Ahmed Suleiman, a déclaré : " c'est parce que les familles des victimes négocient avec les ravisseurs sans porter plainte".

Les Chrétiens disent qu'ils ne prennent pas la peine de porter plainte, car ils n'ont pas confiance en la police.

Essam Khairy, un porte-parole de la ligne dure groupe islamiste Groupe islamique à Minya, a déclaré: "il n'y a pas un seul cas d'enlèvement chrétien qui a un motif sectaire ou lié à des groupes islamistes."

Il a accusé le "chaos sécuritaire" en Egypte et a déclaré que le moyen d'arrêter les enlèvements est de créer des comités populaires - des groupes d'autodéfense tel que le Gamaa Islamiya qui fait la promotion d' une vague de grèves dans la police depuis le mois dernier.

Les chrétiens d'Egypte,  adeptes d'une des églises les plus anciennes du monde, représentent environ 10 pour cent du nombre estimé dans le pays 90 millions de personnes. Ils se sont longtemps plaints de discrimination qui les empêche de certains postes de haut niveau et d'une protection adéquate.

Mais leurs craintes se sont considérablement intensifiées avec la montée politique des islamistes. Les victoires électorales des partis politiques islamistes qui dominentdu parlement, le président Mohammed Morsiest un vétéran des Frères musulmans.

(...) Les clercs musulmans ultraconservateurs sont devenus plus virulents dans leur rhétorique anti-chrétienne et dans les sermons et leurs programmes télévisés. Dans les zones rurales comme Minya, la ligne dure règne souvent  après des décennies de persécution, profitant du chaos et de l'anarchie des deux années qui ont suivi l'éviction de Moubarak, et s'imposent comme la seule puissance réelle sur le terrain.

Récemment, Yasser Hamza, un cadre du parti des Frères musulmans, a affirmé dans une interview télévisée que si le slogan de la campagne «L'islam est la solution» est permis, le slogan «Le christianisme est la solution» ne le serait pas, se justifiant ainsi:  «Il s'agit d'un pays musulman à une écrasante majorité musulmane ... La minorité n'a pas de droits absolus, elle a des droits relatifs».

 

http://www.islamisation.fr/archive/2013/04/10/150-chretiens-enleves-dans-la-seule-region-de-minya-en-egypt.html


Tag(s) : #Massacres des Chrétiens

Partager cet article

Repost 0